Régionales 2021 en Normandie : un ancien patron du contre-espionnage français rallie le parti de Marine Le Pen

Yves Bonnet dirigea la Direction de la Surveillance du Territoire de de 1982 à 1985. Il fut aussi député UDF de la Manche de 93 à 97. Il se présente de nouveau à une élection, les Régionales, mais sous les couleurs du Rassemblement national.

Yves Bonnet, fut plusieurs fois préfets et dirigea la DST dans les années 80
Yves Bonnet, fut plusieurs fois préfets et dirigea la DST dans les années 80 © JACQUES DEMARTHON / AFP

Changement de couleur politique et de département pour Yves Bonnet. Celui qui fut député UDF de la Manche de 1993 à 1997 se présente aux Régionales en Seine-Maritime (en cinquième position) sous les couleurs du parti de Marine Le Pen, le Rassemblement National. 

L'ancien préfet, âgé de 85 ans, est aujourd'hui président d'une association de défense du patrimoine et des paysages normands. Une fonction mise en avant par le RN dans le communiqué diffusé ce matin pour annoncer sa candidature. Yves Bonnet, pas franchement un fervent partisan des éoliennes, y fustige "Hervé Morin et ses alliés macronistes (qui) détruisent nos paysages au nom d'une idéologie" et voit en Nicolas Bay, tête de liste RN aux Régionales en Normandie, le seul capable de "mettre fin au mirage éolien qui menace notre indépendance énergétique".

Durant sa carrière, Yves Bonnet s'est davantage distingué dans la haute fonction publique d'Etat qu'en politique. Plusieurs fois préfets, il a dirigé la Direction de la surveillance du territoire
(DST, intégrée depuis à la DGSI), soit les services de contre-espionnage, de 1982 à 1985. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections