Argentan: les salariés d'Amcor dans la rue pour faire pression sur leur direction

Les salariés d'Amcor dans les rues d'Argentan ce mardi 21 mars 2017
Les salariés d'Amcor dans les rues d'Argentan ce mardi 21 mars 2017

Amcor, le géant australien, leader mondial de l'emballage, a décidé de fermer son site ornais avant l'été. Les 86 salariés ont entamé un bras de fer avec leur direction.

Par CM et NC

Ce mardi matin, ils ont cessé le travail et entamé une grève illimitée. Puis ils sont descendus dans les rues d'Argnatan, tout de blanc vêtus. Une marche blanche pour leur avenir sacrifié.

Le bras de fer a débuté voilà déjà plusieurs semaines. Dans le quartier de la Défense, à Paris, leurs représentants négocient avec la direction d'Amcor les conditions de leur licenciement. Le géant australien de l'emballage a décidé de fermer son site argentanais, avant l'été. "L'année dernière, ils ont fait 700 millions de bénéfices. On soupçonne une enveloppe à 25 millions d'euros pour fermer le site, alors ils peuvent donner", affirme Jérôme Chape, délégué syndical FO. 

Une entreprise de la région pourrait être intéressée par la reprise du site. Mais pour que cette démarche aboutisse, il faut que le groupe Amcor accepte l'offre de rachat. En attendant, les salariés d'Argentan tentent d'obtenir de meilleures indemnités de départ et conditions de reclassement. Une quarantaine d'entre eux se rendra ce mercredi à Paris devant le siège pour maintenir la pression.


Reportage de Nicolas Corbard et Damien Migniau
Intervenant:
- Jérôme Chape, délégué syndical FO

Argentan: les salariés d'Amcor dans la rue

 

Sur le même sujet

A Evreux un festival du film d'éducation

Près de chez vous

Les + Lus