• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Brutale fin de cavale pour un détenu normand

© PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP
© PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP

En fuite depuis plus d'un an, un détenu incarcéré à Argentan a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi par des CRS lors d'un contrôle sur l'autoroute près de Marseille.

Par avec AFP

Un homme sous le coup d'un mandat d'arrêt pour ne pas avoir réintégré la prison d'Argentan (Orne) a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi après avoir tenté de fuir un contrôle sur une aire d'autoroute près de Marseille, a-t-on appris auprès de la police.

Un équipage de la CRS autoroutière "a contrôlé un véhicule garé avec trois personnes autour" sur une aire de l'A55 près de Gignac-la-Nerthe (Bouches-du-Rhône) à 01h20, a raconté à l'AFP le directeur zonal CRS de la zone sud Bernard Raymond-Guyamier.

L'identité qui a été donné aux fonctionnaires "était manifestement fantaisiste. Le temps de vérifier, le conducteur a essayé de partir en faisant marche arrière", a-t-il expliqué. "Un policier s'est accroché à la portière et un autre a essayé de monter à bord" avant que le troisième CRS ne sorte son arme et "tire deux fois dans le pneu avant du véhicule" et l'immobilise, selon le responsable policier.

Les trois CRS, dont deux ont été légèrement blessés --trois et quatre jours d'ITT leur ont été prescrits-- ont pu interpeller les trois personnes, deux hommes et une femme, placées ensuite en garde à vue. Toutes sont "connues des services de police".

Le conducteur qui a tenté de fuir, âgé de 32 ans, était sous le coup d'un mandat d'arrêt, car il n'avait pas réintégré la maison d'arrêt d'Argentan après une permission de sortie en mai 2015. "Il était positif aux stupéfiants (...) et  avait sur lui un couteau caché dans son pantalon", a précisé M. Raymond-Guyamier. Des balles de 9 mm, "mais pas d'arme" ont également été retrouvées dans le véhicule.

Sur le même sujet

Georges Ménage s'adresse à la jeune génération

Les + Lus