Liquidation judiciaire de "Place du marché" (ex-Toupargel) prononcée : 90 emplois supprimés dans l'Orne et 25 en Seine-Maritime

Le verdict est tombé ce vendredi 13 janvier : la société de livraison de surgelés à domicile Place du Marché (ex Toupargel) a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon.

Avec la liquidation judiciaire de la société Place du Marché (ex Toupargel) et de ses deux sociétés sœurs (Eismann et Touparlog), ce sont 1900 emplois supprimés. Dans l'Orne, cela concerne 70 salariés et 20 chauffeurs. En Seine-Maritime, 25 personnes travaillent pour la société Eismann dont le siège social est situé à Saint-Jean-du-Cardonnay, près de Rouen. Eismann est également une société de livraison de surgelés à domicile. 

Un délibéré attendu depuis mercredi

Le tribunal de commerce de Lyon s'était donné 48h pour rendre son délibéré. Mais aucun repreneur n'avait déposé d'offre et selon la secrétaire CGT du Comité social et économique (CSE), il n'y avait aucun espoir.

Le délai de 48 heures avait été justifié par le président du tribunal par "l'importance du dossier et le nombre de salariés du groupe", selon Mme Kohily.

Le juge a dit qu'il avait besoin de prendre ce délai de 48 heures vu l'importance du dossier et le nombre de salariés du groupe

Brieuc Fruchon, président de Place du Marché, le 11/01/2023

Une quarantaine de salariés de l'antenne d'Argentan s'étaient rendus au tribunal ce mercredi pour assister à l'audience.


Une dernière manifestation jeudi 12 janvier

Ce jeudi 12 janvier, l'union locale de la CGT avait appelé à un dernier baroud d'honneur à Argentan.

120 personnes ont défilé devant la plate-forme logistique Place du Marché pour soutenir les salariés en attente de l'annonce de la liquidation judiciaire de leur entreprise. 

Une manifestation en soutien également aux salariés de l'imprimerie Graph 2000 et de l'équipementier Marelli, eux-aussi dans la tourmente.

           

Une liquidation judiciaire au bout de 3 mois seulement

La situation de Place du Marché s'est dégradée très rapidement : le groupe avait demandé fin octobre son placement en procédure de sauvegarde, puis avait été placé en redressement judiciaire fin novembre 2022.

Une telle procédure en trois mois, en mettant 1.600 familles sur le carreau, c'est ubuesque!

Wafaa Kohily, secrétaire CGT du Comité social et économique

Les deux frères Léo et Patrick Bahadourian, actionnaires de la florissante enseigne Grand Frais, ont repris l'entreprise Eismann en 2019 et Toupargel en 2020 via la holding Agihold France. 

Ils "n'ont pas daigné" être à l'audience mercredi, a déploré la responsable syndicale.

Les syndicats réclament 100.000 euros par salarié de prime supra-légale, "au vu du patrimoine des Bahadourian", classés 90e fortune de France en 2022 par le magazine Challenges.

Une rapide chute des ventes

Les ventes sont passées de 271 millions d'euros en 2017 à 200 millions en 2021-2022.

L'enseigne Toupargel proposait ses ventes de surgelés par téléphones. En rebaptisant l'entreprise Place du Marché en 2021, l'idée des repreneurs était d'accélérer les ventes en ligne. Une stratégie qui a échoué, la clientèle de cette entrepris étant relativement âgée et pas toujours familiarisée avec la vente sur internet. 

La moyenne d'âge de notre clientèle est assez élevée, beaucoup ont plus de 70 ans et n'ont pas accès ou ne savent pas se servir d'internet. Le changement de nom l'a aussi perturbée.

Lise Delaizé, déléguée CGT et télévendeuse depuis 24 ans

La liquidation va certainement affecter une partie de cette clientèle âgée et isolée. 

Pour beaucoup de gens, le livreur Place du Marché était la seule personne qu'ils voyaient dans la journée, surtout dans les zones rurales.

Lionel Massa, élu FO au CSE, lui-même livreur dans la région de Saint-Brieuc.

Créée en 1947, l'entreprise Toupargel est restée longtemps la première société française pour la livraison de produits surgelés. L'entreprise lyonnaise a compté jusqu'à 1 million de clients à ses heures de gloire.

Avec AFP

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité