Canton de Tourouvre: la gauche absente, la droite divisée, un boulevard pour le FN ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM et CG
De haut en bas, Jean-Pierre Chevalier et Marie-Laure des Brosses (divers droite), Guy Monhée (divers droite), Marie-Caroline Docq et Patrick Fourny (FN)
De haut en bas, Jean-Pierre Chevalier et Marie-Laure des Brosses (divers droite), Guy Monhée (divers droite), Marie-Caroline Docq et Patrick Fourny (FN)

A l'extrême est du département, le canton de Tourouvre, le plus étendu de l'Orne, est confronté à la désertification rurale. Fort de ses très bons scores lors des précédents scrutins et face à une droite divisée, le FN pourrait tirer son épingle du jeu.

Dans l'Orne, le nombre de cantons est passé de 40 à 21. Pour Guy Monhée, le maire de Tourouvre, ce redécoupage nécessite qu'il rempile après 20 ans de mandat comme conseiller général. "Je crois que sur les 40 conseillers généraux sortants, il en restera moins de 15. Je crois qu'il est quand même indispensable que certains anciens ayant eu des responsabilités importantes en main puissent continuer à être là pour continuer à être là pour assurer la transition".

Mais en matière d'ancienneté, le candidat divers droite a de la concurrence. Au sein même de sa famille politique. Jean-Pierre Chevalier, conseiller général depuis 1979, bat lui aussi campagne dans le même canton. Son "binôme", Marie-Laure des Brosses, joue les équilibristes: "On estimait qu'il y aurait probablement 70% de nouveaux conseillers, pas seulement des femmes, donc c'est forcément un paysage renouvelé avec des compétences renouvelées, on va essayer d'apporter des choses mais en même temps il faut tenir compte de l'expérience".

Seule alternative face au duel fratricide, le FN. Car à Tourouvre, comme dans trois autres cantons de l'Orne, la gauche est absente de la campagne faute de candidat. Dans ce secteur touché par la désertification rurale, les candidats du parti de Marine Le Pen, Marie-Caroline Docq et Patrick Fourny affirment incarner le changement, en opposition avec leurs adversaires.

Le binôme peut tirer son épingle du jeu: lors des précédents scrutins, le parti de Marine Le Pen a fait de très bons scores dans le canton, arrivant devant François Hollande au premier tour des présidentielles ou rassemblant près de 50% des voix aux Européennes dans certaines communes.


Reportage de Nicolas Corbard et Damien Migniau
Intervenants:
- Marie-Caroline Docq, candidate du Front national
- Vincent Véron, premier secrétaire du PS dans l'Orne
- Guy Monhée, candidat Divers droite
- Marie-Laure des Brosses, candidate Divers droite

durée de la vidéo: 03 min 35
Canton de Tourouvre: la gauche absente, la droite divisée et le FN gonflé à bloc


Les candidats par canton dans le département de l'Orne (survolez la carte pour faire apparaître les noms des candidats)


Retrouvez les candidats de tous les cantons : 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.