le Perche offre un cadre de vie unique, entre forêts, patrimoine historique et gastronomie

Ancienne province de France et fort de ses 36 000 hectares le Perche s’étend sur deux départements normands et plus d’une centaine de communes. Une richesse liée à l’incroyable dynamisme des Percheronnes et des Percherons à préserver leurs patrimoines et en faire des atouts pour demain.

Vachement Normand dans le Perche
Vachement Normand dans le Perche © MediaTV

Le parc naturel régional du Perche est l’un des 53 parc naturel régional de France. Il représente une partie seulement de la région naturelle du Perche.
Il s'étend sur 195 000 hectares et plusieurs départements : l'Orne à l'ouest et l'Eure-et-Loir à l'est. 88 communes sont adhérentes à la charte du parc (49 dans l'Orne et 39 en Eure-et-Loir), soit presque 80 000 habitants.


L’histoire du Perche
Le nom même de Perche, dérivé de l’indo-européen « Perk » puis du latin « Pertica », désigne de grands arbres.
Le comté du Perche est une ancienne province de la France. Sa capitale fut selon les époques Corbon, Bellême, Mortagne ou Nogent-le-Rotrou. Le Perche est né au Xe siècle de terres bocagères qui n'avaient pas été incluses dans le duché de Normandie à sa formation. Lors de la Révolution, la province du Perche fut scindée entre les départements de l’Eure-et-Loir, et de l’Orne.
La création du parc naturel régional du Perche, en 1998, a permis de réaffirmer une identité toujours vive, même si celui-ci ne représente qu'une petite partie de la région du Perche. Il s’emploie à préserver et valoriser ce patrimoine ancestral, qui donne au territoire une vocation touristique forte.

Nous partirons à la rencontre de Jean-Vincent, qui nous partagera son amour pour le Perche et ce qu’est la vie sur ce territoire. Un territoire que nous apercevrons depuis l’Église Notre Dame de la Salette-Maletable, et sa vue époustouflante à 180°, avant de retrouver Claudine, équithérapeute et autrice au grand coeur. Puis Vincent retrouvera Thierry, l’un de nos derniers girouettier de France.

 

Eglise Notre Dame de la Salette-Maletable
Eglise Notre Dame de la Salette-Maletable © MediaTV

L’église de Malétable a été construite entre 1865 et 1872. Ella a été imaginée par l’abbé Jules Migorel, qui en 1865, avait eu la vision d’une église à construire dans le Perche.

Sa forme rappelle celle d’un phare, ce qui n’est pas anodin quand on sait que le message de la Salette, à laquelle est dédiée l’église, est fait pour éclairer et nous apporter « l’illumination". Elle possède une tour singulière : dont la verrière du sommet abrite la Sainte Vierge et les statues des deux petits bergers savoyards :
Maximin et Mélanie, qui ont aperçu en 1846 la Sainte Vierge à La Salette, près de Grenoble dans l’Isère.

C’est avec gourmandise, que nous retrouverons Jean-Claude, grand Maistre de la Confrérie du Goute Boudin, produit emblématique de la gastronomie Percheronne. Et Au coeur du verger de Jean-François, que nous découvrirons l’entraînante musique Percheronne de son groupe Tradart.

Si au XIXème siècle la charcuterie de Mortagne-au-Perche jouissait déjà d’une certaine renommée, le boudin lui-même se fait remarquer seulement en 1931 à l’Exposition Coloniale de Paris. Il faudra attendre encore trois décennies pour que la ville noue des liens indissolubles avec le boudin noir,
lorsqu’en 1963 est créée la Confrérie des Chevaliers du Goûte-Boudin. Fêté chaque année le 3ème week-end de mars, depuis plus de 50 ans, le
boudin noir a son concours international. Des centaines d’échantillons de boudins provenant de tous les coins de France, d’Europe et même de certaines régions du monde concourent pour le titre envié de Meilleur boudin, le Grill d’Or. Une distinction qui promet au vainqueur un impact économique important.
Si à l’origine l’objectif est de relancer la foire commerciale mortagnaise, ancestrale, grâce au boudin, un produit tombé en désuétude, aujourd’hui c’est un véritable emblème de l’identité du Perche !

 

Dans le verger du cidriculteur Jean-François, Vincent clôture cette balade avec le groupe musical Percheron TRADART. Au répertoire de musique à danser, largement répandu dans les campagnes au début du siècle dernier dans le Perche.

Vachement Normand !, un magazine présenté par Vincent Chatelain

Réalisé par Mickael Gosselin

Responsable éditoriale : Dilara Ruedel

Délégué à l'antenne et aux contenus : Bernard Gouley

Coproduit par Media TV / France 3 Normandie

Durée : 26'

A ne pas manquer chaque dimanche à 12h55

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
perche parcs et régions naturelles