Barfleur dans "Vachement Normand !" : 5 raisons de découvrir un des Plus Beaux Villages de France

Barfleur est l’unique village de la Manche à avoir obtenu le label « Plus Beaux Village de France ». Grâce à l'émission Vachement Normand !,  nous vous proposons de découvrir, à travers vos 5 sens, 5 raisons de connaitre ce joyaux de la Normandie.

© France Télévision

Vincent Châtelain et l’équipe de Vachement Normand ! partent à la rencontre de ceux qui font aujourd’hui l’âme de Barfleur. En marge de l'émission que vous pourrez découvrir le dimanche 14 mars à 12h55 sur  France 3 Normandie (et ici sur notre site), nous vous proposons dans cet article de vous laisser guider en utilisant vos 5 sens. À travers la vue, le toucher, l’odorat, le goût et l’ouïe, comprenez ainsi ce qui suscite aujourd’hui la convoitise de bien des visiteurs de ce village normand.

1. Barfleur, une ville d’histoire à contempler

Pour une visite guidée, Vincent Châtelain fait la rencontre d'un passionné de Barfleur, Laurent Clotteau, un retraité très actif dans la vie associative du village et soucieux de faire rayonner largement le dynamisme de la commune.

Pour raconter Barfleur, il faut raconter l’histoire d’un port. 

Laurent Clotteau

Le port accueille d’abord les Vikings, venu conquérir les Terres de Normandie. D’ailleurs « La côte des Vikings » voilà d’où vient le nom de Barfleur en vieux norrois, la langue des Scandinaves de l’époque. Puis, le port, devenu incontournable au XIIe, a vu embarquer les Ducs, les Rois et Reines de France et de Grande-Bretagne vers l’Angleterre. Laurent explique qu’à vue d’œil, il ne reste rien de cette époque, car la ville fut incendiée. Ce que l’on peut admirer, c’est la reconstruction médiévale de la ville.

Autrefois grand port, Barfleur est aujourd'hui un joli village paisible, si bien que les Allemands n’ont pas voulu le détruire lors de la seconde Guerre Mondiale.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Barfleur (@barfleur_officiel)

L’endroit idéal pour contempler Barfleur se trouve un peu plus loin sur la digue, depuis le phare de Gatteville, 2ème phare le plus grand d’Europe. Et comme une belle vue se mérite, il vous faudra gravir les 365 marches qui mènent à son sommet.

2. La poterie, les faitières : toucher du doigt l’emblème de Barfleur

L'âme de Barfleur tient aussi, aujourd'hui, dans les mains d'Ingrid Guilbert. Ingrid est l’une des dernières potières de la région à réaliser des faîtières et épis de faîtage. Des décors de toit emblématique du patrimoine du village.

© France Télévisions / Média TV

Une technique bien particulière qui passe par le toucher pour fabriquer des pièces d’histoire.

La potière malaxe une terre argileuse pour lui donner la forme en dentelle attendue, signature des faîtières du Cotentin. Nul besoin d’un lissage parfait, les traces de doigt dans l’argile sont signe d’authenticité. La poterie n’est prête qu’après une cuisson au four longue et incertaine, enfin Ingrid décore sa pièce minutieusement au pinceau.

© France Télévisions / Média TV

Pour elle, c’est une fierté. Les faîtières et épis de faîtage sont présent depuis le XVIIe siècle sur les maisons de Barfleur. Il est donc important de perpétuer la tradition à travers ses mains. Avec ses poteries, l’artiste décore les noms de rues et les numéros des maisons. Elle participe ainsi à créer la nouvelle histoire de Barfleur.

3. « Prendre un bon bol d’air iodée »

Se balader sur le port, sentir les odeurs de la mer, c’est ce qui fait le bonheur des Barfleurais et de leurs visiteurs. Guillaume Lelouey, créateur de la société de promenade-pêche en mer à Barfleur, raconte qu’aller au-delà du port décuple les senteurs. Ainsi, il emmène les touristes en pleine mer, pour découvrir Barfleur depuis le large du côté des pêcheurs. Développer son odorat sur le pont d’un bateau : de quoi aérer les poumons et l’esprit.

4. Le goût des produits frais du port

Il est impossible de passer par Barfleur sans goûter à ses poissons et crustacés. Vincent Châtelain ne se fait pas prier pour prendre place à la terrasse du Safran, le restaurant de Pascal, pêcheur et amoureux de la mer. Agacé de voir dans les restaurants du poisson d’élevage servi à des prix exubérants, ce restaurant est pour lui le moyen de faire déguster des poissons sauvages issus de sa propre pêche. Même avec le mal de mer, il ne peut plus se passer de partir à la pêche, ramener des bars, des lottes, des daurades, des Saint-Jacques en Hiver… pour les servir à ses clients.

Vincent et Pascal dans "Vachement Normand !" à Barfleur
Vincent et Pascal dans "Vachement Normand !" à Barfleur © France Télévisions

5. « Ouvrez les oreilles, Barfleur chante sa musique »

Barfleur s’écoute. Il y a les bruits du port, les mouettes et autres volatiles des côtes, qui accompagnent le clapotis apaisant des vagues. Le matin ce sont les cris des pêcheurs qui rythment les quais. Et, chaque heure, l’église Saint-Nicolas sonne ses cloches. Tous ces sons font de Barfleur un village mélodieux et agréable.

Suivant les saisons, des musiciens s’installent et animent les rues de la ville. Ici c'est un duo de violoniste, Hélène et Vincent, qui s’invite dans l’église du village pour nous jouer Mozart en sol majeur. Vincent Dormieu est l'initiateur du Festival de musique en Val de Saire. Sa démarche : rendre accessible la musique classique dans la région.

durée de la vidéo: 01 min 29
Duo de violoniste dans l'église de Barfleur ©France Télévisions / Média TV

 

Vachement Normand ! à la découverte de Barfleur

Dimande 14 mars à 12h55

  • Présenté par Vincent Châtelain
  • Co-production Média TV avec France 3 Normandie

Retrouvez toutes les informations de Vachement Normand ! en cliquant ici.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie cotentin nature pêche histoire culture à l'antenne vos rendez-vous