• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Centrale nucléaire de Paluel (76) : le redémarrage du réacteur 2 reporté à février 2018

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

L'un des 4 réacteurs de la centrale doit rester à l'arrêt. Le 30 mars 2016, un générateur de vapeur de 450 tonnes basculait au moment de son extraction du bâtiment. Les travaux  engagés suite à cet incident se prolongent

Par S. Callier et Agence France Presse


Le redémarrage du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Paluel (Seine-Maritime), arrêté depuis plus de deux ans, a une nouvelle fois été reporté, de deux mois et demi jusqu'à mi-février 2018, a-t-on appris jeudi auprès d'EDF.

Prévue fin novembre 2017 selon la dernière prévision, la remise en service de l'installation de 1.300 mégawatts (MW) a été décalée pour la onzième fois, au 15 février 2018, a précisé un porte-parole du groupe énergétique.

"Cet ajustement est lié à des expertises réalisées autour de la piscine du réacteur. Cela nous a permis d'affiner le programme de travaux nécessaires dans cette partie de l'installation", a-t-il poursuivi. 

Le porte-parole a ajouté que la date de redémarrage était encore "susceptible d'évoluer".

Le béton du bâtiment du réacteur et des plateaux de protection de la piscine du bâtiment du réacteur endommagés


Le réacteur 2 de Paluel avait été arrêté en mai 2015 pour maintenance dans le cadre d'une visite décennale, sorte de réexamen de la sûreté de l'installation, menée par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).  

Cet arrêt avait été prolongé après la chute d'un générateur de vapeur usé de quelque 500 tonnes en mars 2016, qui avait endommagé le béton du bâtiment du réacteur et des plateaux de protection de la piscine du bâtiment du réacteur.

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus