Dieppe (76) : Hervé Morin et Pascal Martin alertent l'Etat sur le nombre croissant de migrants

Le président de région et le président de département de Seine-Maritime demandent au préfet un renfort de policiers et d'éventuelles reconduites à la frontière

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité


Les deux élus constatent qu'un "nombre croissant" de migrants tente d'entrer dans le port transmanche pour embarquer à bord de car-ferries.

Ils demandent des renforts de police, dénoncent "un manque de sécurité publique, engendrant un climat permanent de violence et de peur" et la dégradation des conditions de travail des salariés de la ligne transmanche.

"Ces migrants, ajoutent-ils, sont dans la ville et aux abords du port. Il appartient à l'Etat de prendre les procédures qui s'imposent, reconduites à la frontière incluses"

Hervé Morin est à la fois président de région et président du syndicat mixte du porte de Dieppe. Pascal Martin est président du conseil départemental de Seine-Maritime et du syndicat mixte de promotion de l'activité Transmanche.