Cet article date de plus de 6 ans

Les falaises de Seine-Maritime sous haute surveillance

Après l'éboulement meurtrier de Varengeville-sur-Mer, la rédaction de France 3 Haute-Normandie fait le point sur les risques à venir et les mesures de protection des promeneurs

D'autres éboulements à prévoir

A certains endroits du littoral de Seine-Maritime, la falaise recule de 40 centimètres par an (en moyenne). Ce qui n'est pas sans conséquences pour l'immobilier (des maisons sont régulièrement expropriées et évacuées par précaution) et la circulation routière (certaines routes, comme entre Dieppe et Pourville sont interdites aux poids-lourds et autocars).

VIDEO :  expert dans le domaine des falaises, Baptiste Meire, géologue régional du Bureau  de Recherches Géologiques et Minières de Haute-Normandie était l'invité du JT 19/20 de France 3 Haute-Normandie du lundi 17 août 2015. Il a expliqué à Frédéric Nicolas pourquoi il existe sinon un danger "un risque permanent" au dessous et au dessus des falaises de Haute-Normandie.
18/08/2015_jts_falaise_brgm


Des promeneurs inconscients ?

Il y a un réel danger à marcher au pied des falaises. Selon les spécialistes (comme le géologue du BRGM) il faut s'écarter d'au moins une fois la hauteur de la falaise.
Reste que la signalisation est parfois discrète. Mais même lorsque le danger est clairement annoncé, il n'est pas rare de voir des inconscients marcher sous les falaises…

VIDEO : le reportage France 3 Haute-Normandie de Jean-Marc Pitte et Didier Meunier à Varengeville-sur-Mer où, trois jours après l'éboulement mortel de la falaise, les mesures de sécurité sont renforcées, mais pas forcément appliquées par tous…
18/08/2015_apres drame falaises de varengeville




 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers environnement société