Cet article date de plus de 5 ans

Terrorisme, état d'urgence : la procureure de Dieppe et d'autres magistrats alertent sur la saturation de la justice

Il est rare que les procureurs sortent de leur réserve. Ce vendredi 18 décembre, la conférence nationale des procureurs de la République a adressé un message public sur la situation extrêmement tendue dans les parquets


Valérie Cadignan, procureure de la République de Dieppe et quatre autres magistrats ont pris la parole devant la presse à Paris. A ses côtés, le procureur de Nancy, celui de Poitiers, de Lyon et de Créteil.

Leurs paroles sur leurs conditions d'exercice de leurs hautes fonctions sont rares. La mobilisation générale pour prévenir les actes terroristes,  le dialogue quotidien avec les préfets dans le cadre de l'état d'urgence mettent les parquets sous tension.

C'est un crève-coeur de s'exprimer ainsi mais la tension est extrême. Nos collègues sont épuisés, certains au bord du burn-out......
Il y a une vraie urgence. Nous avions déjà lancé des cris d'alarme en 2011 et 2013, mais nous constatons que les choses n'ont pas beaucoup avancé 


La conférence nationale des procureurs appelle à "suspendre les activités périphériques et chronophages éloignées des missions judiciaires essentielles" 

Ils ont adressé lundi 14 décembre une lettre à la ministre de la justice, Christiane Taubira. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société