Enfant blessé par un rodéo : la police du Havre retrouve le pilote de la moto

La moto de cross avant percuté un garçon de 9 ans dimanche dernier (11 juin 2017)

La moto percute un enfant

C'est dans le quartier du Mont-Gaillard, sur la ville haute du Havre, dans le secteur de la "Coulée Verte", qu'un pilote de moto faisait du rodéo un dimanche après-midi sur une voie interdite aux véhicules à moteur. Vers 15h50, le motard a perdu le contrôle de sa machine et a percuté un jeune garçon âgé de 9 ans.

Délit de fuite

Le pilote s'est arrêté et est resté un moment sur place près de l'enfant blessé. Mais à l'arrivée de la police il a pris la fuite en courant, abandonnant sa moto de cross dépourvue de plaque d'immatriculation. Appelés par des témoins les secours ont pris en charge la jeune victime, touchée aux jambes et au ventre. Après des examens et des soins, les médecins ont notifié 6 jours d'ITT.

A partir des premières constatations et des déclarations des personnes présentes, les policiers ont débuté une enquête (complétée par un appel à témoins) pour déterminer les causes exactes de cet accident et pour retrouver son auteur.

Interpellé trois jours après l'accident

Hier (mercredi 14 juin 2017), identifié et localisé, il a été interpellé et conduit à l'hôtel de police du Havre. Il s'agit d'un jeune Havrais âgé de 19 ans, bien connu (défavorablement)  des services de police (interpellé dernièrement le 31 mai pour refus d'obtempérer). Interrogé, il a commencé par nier les faits avant, finalement, de reconnaître qu'il avait eu "un simple accident" avec sa moto.

Présenté aux services de la Justice, il est convoqué devant le Tribunal le 8 décembre prochain.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité