Cet article date de plus de 3 ans

Le Havre : Endel-Engie (maintenance industrielle) assignée par le CHSCT

Le comité hygiène et sécurité attend toujours que l'employeur transmette les fiches d'exposition qui indiquent les produits auxquels les salariés ont été exposés dans leur travail . Une obligation légale
Un représentant du CHSCT et l'avocat Maitre Berbra au tribunal du Havre
Un représentant du CHSCT et l'avocat Maitre Berbra au tribunal du Havre © France 3 Normandie
Benzène, solvants, hydrocarbures.... Produits cancérigènes, mutagènes, reprotoxiques... 

La maintenance industrielle expose à des risques pour la santé. Le suivi médical impose que les médecins du travail et les salariés connaissent les produits, les procédés. Il faut une traçabilité. Certaines maladies se déclarent après la retraite....

Le CHSCT de Endel-Engie  (plusieurs sites à Cléon, Port-Jérôme, Gravenchon) a répété ses demandes pour obtenir ces fiches pour la période 2001-2015 (la législation a été modifiée en 2015 dans le cadre du compte pénibilité).

Une audience civile en référé (procédure d'urgence fondée sur le danger imminent) a eu lieu ce 27 juin devant le TGI du Havre.  Le délibéré sera rendu le 7 juillet.

Reportage de D. Frotté et A.L Meyrignac
Interviews de Philippe Billard, membre du CHSCT d'Endel et Maitre Maître Karim Berbra, avocat du CHSCT d'Endel

durée de la vidéo: 01 min 38
Le Havre : référé du CHSCT d'Endel-Engie pour les fiches d'exposition




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine sorties et loisirs justice société santé