le Havre : la grève reconduite aux terminaux pétroliers de la CIM, la direction fait une mise en garde

L'assemblée générale a eu lieu à la mi-journée ce 1er juin. La grève a débuté le 23 mai. Un service minimum est assuré sur instruction du gouvernement


Le cap des 10 jours de grève va être atteint. Elle est reconduite jusqu'à lundi 6 juin.

"A un moment, il faut monter en puissance" a déclaré le délégué CGT Mathias Jeanne à l'Agence France Presse. 

La CIM est le lieu de destination des pétroliers pour alimenter une grande partie des raffineries françaises. Les aéroports de Paris sont aussi reliés par pipelines aux terminaux de la compagnie industrielle maritime.

40% du pétrole brut importé en France transite par la CIM.

Des cadres non-grévistes assurent un service minimum à la demande du gouvernement.  La direction de la CIM a souhaité s'exprimer sur ce point :

"Le personnel présent sur le site pour réaliser les opérations de pompage fait partie de l'encadrement et a toutes les compétences requises pour assurer la parfaite sécurité des installations"

Elle a également indiqué dans son communiqué qu'elle mettait "en garde contre les risques d'un blocage dont tous les salariés seraient les victimes directes".