• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

“Impression, soleil Levant” retrouve le Havre... enfin

Retour au Havre, une première, pour "impression soleil levant". / © CC/ ROBERT HUFFSTUTTER/Flickr
Retour au Havre, une première, pour "impression soleil levant". / © CC/ ROBERT HUFFSTUTTER/Flickr

Vendredi dernier, Edouard Philippe, le maire du Havre, a confirmé le retour du tableau qui donna son nom au mouvement impressionniste à quelques mètres de là où Claude Monet a peint le port en 1872.

Par France 3 Normandie

Claude Monet, quand il envoie ce tableau du port du Havre au petit matin peint deux ans plus tôt au salon de la société coopérative d'artistes, doit vite lui trouver un nom. "Mettez impression", dira le peintre. En visitant l'exposition qu'il était bon de railler, le journal satirique et conservateur Charivari -pour se moquer de cette révolution picturale incomprise- parlera d'impressionnisme.

Impression, j’en étais sûr Je me disais aussi, puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l’impression là-dedans… Et quelle liberté, quelle aisance dans la facture ! Le papier peint à l’état embryonnaire est encore plus fait que cette marine-là…”

Louis LEROY – Le CHARIVARI – 25 Avril 1874

Le tableau malgré la critique va vite passer de mains en mains, et ne reviendra jamais au Havre. En 1940, "impression, soleil levant" est légué par  Victorine Donop de Monchy au musée Marmotan à Paris. 
A l'occasion des 500 ans de la ville du havre, le musée consent à prêter en septembre 2017 sa pièce maîtresse. Il sera exposé au MuMa, à quelques mètres de là où était situé, dans l'actuelle rue de Southampton, l'hôtel de l'Amirauté .Ici  depuis la fenêtre de sa chambre, Claude Monet peindra en 1872 le lever de soleil sur le port du Havre. Le peintre est souvent venu au Havre-empruntant le train qui ne s'appelait pas encore celui des impressionnistes et après un séjour londonien, le temps de la guerre de 1870 et l'occupation prussienne de Paris, en 1872 et 1874 multiplie les séjours havrais. Au total, 10 toiles ont été exécutés par le génial jardinier de Giverny comme l'écluse des transatlantiques ou le bassin de l'Eure,
le quai au Bois et le Bassin de la Citadelle, le quai Courbe du bassin de Floride et l'animation du port au petit matin.
Edouard Philippe, le député maire du Havre, n'est pas peu fier de son coup en déclarant devant ses administrés à l'occasion des voeux :  "c’est une œuvre immense ; c’est l’œuvre mondialement célèbre qui a révolutionné la peinture et donné son nom à l’impressionnisme. Elle a été créée au Havre et n’y était
jamais revenue. Elle y reviendra en 2017, pour le 500ème anniversaire de la fondation de notre ville ! "

Avec
"Impression, Soleil Levant," enfin revenu au bercail, ce n'est pas Charivari que les Havrais relieront mais Beaudelaire, l'ami des impressionnistes.

Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.


A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus