Le peintre britannique David Hockney quitte les Etats-Unis pour la Normandie

© ROBIN UTRECHT/EPA/Newscom/MaxPPP
© ROBIN UTRECHT/EPA/Newscom/MaxPPP

C'est le peintre contemporain le plus cher au monde, connu pour sa série des piscines. Selon plusieurs quotidiens anglophones, David Hockney a choisi de s'installer en Normandie, où il aurait acheté une maison. Un choix motivé par la gastronomie et l'art de vivre à la française. 

Par Aurélie Misery

L'information a été relayée par le Wall Street Journal ou encore le Telegraph et le Daily Mail.  La Normandie serait le nouveau "home sweet home" de David Hockney. Le peintre britannique, âgé de 82 ans, aurait acheté une maison près de Caen, vraisemblablement dans le Bessin. Il quitterait Los Angeles, où il a vécu une grande partie de sa vie, pour fuir les lois anti-tabac, l'esprit puritain, et la mode du vegan qui règnent en Californie.

Dans une interview relayée par le Daily Mail, le peintre affirmait que "les Français savent vivre. Ils savent prendre du plaisir.

Le peintre le plus cher au monde 

David Hockney, peintre portraitiste et paysagiste est une figure majeure du pop art des années 60. Il est immensément connu pour sa série des piscines et ses scènes de la vie californienne. En novembre 2018, "Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)", une toile réalisée en 1972, a été adjugée 70 millions de livres (78 millions d’euros) lors d’enchères chez Christie’s, le prix le plus élevé jamais payé aux enchères pour une œuvre d'un artiste vivant. 

En 2017, pour ses 80 ans, une triple rétrospective lui a été consacrée au Met (New York), à la Tate Britain (Londres) et au Centre Pompidou (Paris). 
 
Le portrait de David Hockney sur France 2 avant la rétrospective au centre Pompidou (2017)
 

Une visite à la tapisserie de Bayeux 


En octobre 2018, il est déja venu voir de près la tapisserie de Bayeux et annonce alors qu'il va s'installer là, pour travailler "sa" version :

Si l'artiste a choisi le Bessin, c'est peut-être en raison de son admiration pour la Tapisserie de Bayeux. Une oeuvre du XIème siècle, qu'il est venu admirer il y a quelques mois, comme l'a confirmé le Conservateur du musée. "Il est venu se confronter à l'oeuvre. C'est un grand érudit", nous a confié Antoine Verney. 

La Normandie, décor de sa prochaine expo

Demain samedi 14 septembre s'ouvrira à New York "La grande cour, Normandy", une série de tableaux réalisés en 2019 dans sa nouvelle propriété. Une oeuvre monumentale de 24 panneaux qui dépeindrait "l'arrivée du printemps dans la campagne française". L'artiste y représenterait l'ensemble de sa propriété avec ses différents bâtiments, et le décor paysager composé de cerisiers, de poiriers et de pommiers, ainsi que des fourrés d'aubépine et des fleurs de sureau.

Quatre dessins individuels, représentent également chaque côté de la maison du 17ème siècle, chacun des dessins portant le nom de son exposition : Nord, Sud, Est et Ouest. 
 
© Pace gallery, NYC
© Pace gallery, NYC
 
© Pace gallery, NYC
© Pace gallery, NYC
© Pace gallery, NYC
© Pace gallery, NYC

Sur le même sujet

Lubrizol : trois ministres à Rouen

Les + Lus