Les pompiers normands partis bénévolement pour l'Indonésie renvoyés en France illico presto

Photo prise à l'embarquement vers l'Indonésie, jeudi dernier. Nos 3 normands et un autre groupe de pompiers dans l'humanitaire / © Pompiersmissionshumanitaires
Photo prise à l'embarquement vers l'Indonésie, jeudi dernier. Nos 3 normands et un autre groupe de pompiers dans l'humanitaire / © Pompiersmissionshumanitaires

Ils n'étaient pas les bienvenus sur place? Une semaine après le terrible séisme, l'Indonésie recherche toujours des victimes : 5000 personnes sont portées disparues et au moins 2000 morts ont déjà été recensés. Mais nos 3 pompiers normands partis, jeudi dernier, pour aider ont été renvoyés.

Par Alexandra Huctin

C'est un peu l'incompréhension: ils étaient là-bas avec du matériel, des médicaments et un savoir-faire dans la recherche de victimes, Deux pompiers du calvados et un de la Manche ont quitté la Normandie jeudi 4 octobre 2018 pour l'association " Pompiers missions humanitaires".  

[Mise à jour mercredi 10 octobre 2018] : les membres de l'association Pompiers Missions Humanitaires sont rentrés à Paris avec tout leur matériel .

Dès leur arrivée des difficultés pour orienter leur mission


Ils sont arrivés vendredi 5 octobre  à Jakarta et ont tout de suite constaté sur place, les difficultés des ONG pour se rendre sur les zones sinistrées. Mais pour autant comment imaginer qu'ils seraient renvoyés chez eux 3 jours plus tard alors uqe le bilan est très lourd avec au moins 2000 morts et 5000 disparus. Le pays a besoin d'aide. 
Drôle de mésaventure donc pour les 3 pompiers normands partis la semaine dernière avec tout leur matériel pour porter secours aux populations en difficultés, après le séisme et le tsunami qui ont touché l'Indonésie, fin septembre 2018. 


Ils racontent leur mésaventure dans ce post Facebook :

Dès leur arrivée à Jakarta, l'accueil a été tendu. Les autorités les ont immédiatement dirigés vers Bornéo, à leur frais. Mais une fois débarqués, à l'aéroport, leur passeport a été saisi et photographié par la police. Un représentant du ministère est venu leur signifier de vive voix l'interdiction formelle de déployer sur place leurs équipements. Les 3 pompiers normands reprennent l'avion ce mardi 9 octobre 2018,  4 jours seulement  après leur arrivée, et rentrent en France sans être intervenus sur zone. 
 

Leur mission n'était pourtant pas une première. C'est une organisation bien rôdée.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chevron, la sécurité dans une usine Seveso de la zone industrielle du Havre

Les + Lus