Omneo débarque en Normandie : jusqu'au 16 février, le nouveau train se balade de gare en gare

Bombardier a livré le premier exemplaire de ce nouveau train qui circulera sur les grandes lignes Paris-Normandie. Avant d'entrer en service le 17 février, il fait escale dans les principales gares de la région pour une tournée inaugurale. Le public est invité à venir en "tester le confort".

Le train Omneo photographié à l'usine Bombardier de Crespin
Le train Omneo photographié à l'usine Bombardier de Crespin © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/A SOUBIGOU
C'est peu dire que ce nouveau matériel est attendu par les usagers. L'Omneo devrait sans peine faire oublier les antiques wagons corail. Il en sera fini des fauteuils au revêtement râpé, du chauffage poussif et des toilettes infréquentables. Le premier train a été livré ce mois-ci à la région Normandie. Avant sa mise en service, il est passé au centre d'entretien et de réparation des trains à Sotteville-lès-Rouen pour des vérifications techniques.

Le tout premier circulera à partir du 17 février 2020, sur la ligne Rouen-Paris-Le Havre. Pour les autres lignes, l'arrivée des 40 trains se fera progressivement jusqu'au 1er semestre 2021.

 

Il circulera bientôt alternativement sur les lignes Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Rouen-Le Havre. Les autres rames seront livrées au fil des mois. La région en a commandé une quarantaine pour un montant supérieur au milliard d'euros. Dans le cadre de la convention signée en 2016, l'État s'est engagé à régler la note.
 
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE/A SOUBIGOU


Avant de transporter ses premiers passagers, l'Omneo va partir en tournée inaugurale. La région entend en faire un événement "festif et convivial"  : "La rame sera stationnée dans plusieurs gares normandes afin de permettre aux Normands de tester son confort et de découvrir ses nombreux équipements (...) des animations gratuites seront également proposées (animations musicales, accueil café, stand d’information…)."

Son étape à Rouen

Le premier train OMNEO a fait étape ce dimanche 9 février devant le conseil régional de Normandie à Rouen. Usagers, curieux, ils sont venus voir le futur train normand, sans oublier toutefois d'émettre quelques critiques sur les conditions de circulation sur les lignes normandes.

Ils ont l'air confortables, mais ce qui serait bien, c'est qu'ils arrivent à l'heure !

Avant, on mettait 1h05 minutes pour arriver à Paris, à cause des travaux on met 1h25 minimum !

Le nouveau train normand présenté aux usagers

Et parmi les critiques ... les retards, les travaux et l'absence de crochets pour les vélos 

Parmi les curieux venus visiter cette nouvelle rame, les cyclistes, plutôt dépités de constater que les crochets ne sont pas nombreux, seulement 3 ... Une de leurs idées ? Supprimer la machine à café pour en ajouter ... conflit d'intérêts à venir ?

 

durée de la vidéo: 00 min 52
Isabelle Bailleul - association La Roue Libre

Pour les Ligne Paris-Rouen-Le Havre 

 

Après le Havre et Yvetot, retrouvez-le dimanche 9 février
- de 9:00 à 14:00 à l’Hôtel de Région à Rouen (boulevard Gambetta)

 

Ligne Paris-Caen-Cherbourg les 15 et 16 février


Samedi 15 février
- de 10:00 à 13:06 à la Gare de Caen
- de 15:00 à 18:00  à la Gare de Cherbourg

Dimanche 16 février
- de 12:51 à 14:06 à la Gare d’Evreux
- de 14:32 à 15:45 à la Gare de Bernay


La région précise également que "le train fera aussi une brève halte en gares  de Bayeux (samedi 15 février de 13:25 à 14:10), Valognes (dimanche 16 février de 9:14 à 9:44), Carentan (dimanche 16 février de 9:58 à 10:28) et à Lisieux (dimanche 16 février de 11:28 à 12:13). Pour des raisons de sécurité, lors de ces haltes très brèves, il sera possible de voir le train de l’extérieur mais pas de monter à bord."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports région normandie politique