La région alloue 500 000 euros par an pour la préservation des races normandes

la Région Normandie annonce la mise en place d'un plan de sauvegarde et de valorisation du patrimoine des races normandes. Près de 500000 euros par an seront mobilisés dans le cadre du plan de préservation des races patrimoniales normandes.

Mouton de race Avranchin
Mouton de race Avranchin © Collection Watier/Maxppp

La Région Normandie présente son nouveau plan de préservation des races normandes​

L’abeille noire, la poule de Caumont, de Gournay, l’oie normande ou de Bavent, le canard de Duclair ou de Rouen, le mouton de l’Avranchin, la chèvre des fossés, le porc de Bayeux, le Percheron, le Cob normand, l’âne du Cotentin sont menacées de disparition.

Un plan en faveur des races patrimoniales normandes a donc été présenté ce mercredi à Notre Dame de Bliquetuit (76). Il prévoit la conservation de ces races normandes et la sécurisation de la sélection. Pour cela différentes actions vont être mises en oeuvre telles que : D’ici 2021, la région s’est fixé comme objectif d’aider 100 éleveurs à maintenir et développer ces races, au niveau économique, technique et professionnel, en identifiant les leviers d’action pertinents.

Découvrez quelques unes des races normandes 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie politique animaux sorties et loisirs patrimoine culture