Restructuration des magasins Brice et Jules : Le Havre particulièrement touché

Publié le Mis à jour le

Sept points de vente du groupe Happychic sont menacés de fermeture en Normandie, dont cinq pour la seule ville du Havre. La Porte Océane paie un lourd tribut au projet de restructuration de l'entreprise spécialisée dans le vêtement pour homme. 

L'information est tombée en milieu de semaine. Le groupe Happychic, propriétaire des marques Jules, Bizzbee et Brice va fermer 88 magasins et supprimer 466 emplois. Cette restructuration brutale est liée à une baisse importante des ventes de ses enseignes de prêt-à-porter masculin. 

En Normandie, le magasin Jules d'Alençon (Orne) doit fermer en juillet 2020. A Cherbourg, Brice dans la galerie de la Glacerie pourrait fermer dès le mois de juin 2019. 


Le Havre particulièrement touché


Quatre magasins Brice et la boutique Bizzbee de la Porte Océane sont menacés. Une vingtaine d'emplois est sur la sellette.

"Il y a un an, la direction nous disait que l'entreprise se portait bien" explique Françoise Tavarès, élue CFDT au comité d'entreprise de Happychic et responsable d'un point de vente Brice à Tourville-la-Rivière (Seine-Maritime). 


La représentante syndicale ne peut pas expliquer pourquoi les projets de fermeture se concentrent plus particulièrement au Havre. "Le choix se fait en fonction des comptes d'exploitation et des perspectives d'évolution des magasins" précise-t-elle. Les points de ventes de l'Espace Coty et des Docks Vauban pourraient être sauvés si leur ventes progressent et s'ils obtiennent une baisse de loyer. 

"Certains bailleurs sont aussi responsables de la situation. Ils continuent à augmenter les loyers alors même que l'activité des magasins diminue" ajoute Françoise Tavarès. 


Vers une disparition de Brice


Selon la syndicaliste, la marque Brice est vouée à disparaître. Elle devrait être regroupée avec l'enseigne Jules, le nouveau groupe prenant un nouveau nom. La direction travaille sur le projet de restructuration intitulé "Jules and Co". "C'est la surprise générale car depuis quelques mois le chiffre d'affaires de Brice augmente" dit-elle. 

L'enseigne Brice a vu le jour au Mans (Sarthe). Les entrepôts sarthois vont fermer dès avril 2019, entraînant la majorité des licenciements prévus par le groupe. Le plan de sauvegarde de l'emploi de Happychic court jusqu'en 2021. L'entreprise de vêtements est liée au groupe Mulliez, propriétaire des hypermarchés Auchan, de Décathlon, Leroy Merlin...