Saut d'obstacles: le cavalier normand Julien Epaillard termine l'année en beauté à Londres

Archives: le cavalier normand Julien Epaillard en 2015 / © PHOTOPQR/LE PROGRES
Archives: le cavalier normand Julien Epaillard en 2015 / © PHOTOPQR/LE PROGRES

Julien Epaillard a remporté ce dimanche à Londres la 8e étape qualificative de la Coupe du monde indoor sur la jument Toupie de la Roque. Une succès qui clôture une très belle année pour le cavalier lexovien.

Par AFP

Le Français Julien Epaillard s'est offert son cadeau de Noël en remportant ce dimanche la 8e étape qualificative de la Coupe du monde (indoor) de saut d'obstacles à Londres, au chrono du barrage sur la jument Toupie de la Roque.

Le cavalier normand, établi au haras de la Bosquetterie, près de Lisieux, dans le Calvados, clôt ainsi une année exceptionnelle. Agé de 40 ans, il avait déjà sabré le premier succès de sa carrière en Coupe du monde, en février lors de l'étape bordelaise, en selle sur le hongre Quatrin de la Roque, issu du même élevage que Toupie.


Le 1er juillet, sous la Tour Eiffel, il avait gagné l'étape parisienne du prestigieux circuit du Global Champions Tour, sur le jeune (9 ans) Usual Suspect d'Auge, autre selle français.


"C'est une super année et la meilleure écurie que j'aie jamais eue, le résultat d'un travail à long terme", a expliqué le vainqueur à l'AFP. "J'ai quatre chevaux de Grand Prix, dont un de mon élevage (Usual Suspect d'Auge, ndr), et ça me permet de les faire tourner", a souligné le cavalier né dans la Manche et initié au saut par ses parents.

"J'avais un peu de pression aujourd'hui"

Epaillard ne faisait pas partie du quatuor tricolore champion olympique à Rio en 2016, contrairement à Kevin Staut, cinquième dimanche à Londres. "J'avais un peu de pression aujourd'hui. Il fallait que je marque des points en vue de la finale de la Coupe du monde, un objectif évidemment", a ajouté Epaillard. 

L'acte final de la Coupe du monde 2017-2018 aura lieu du 10 au 15 avril 2018 à Paris, à l'AccorHôtels Arena.

Sur le même sujet

le HAC féminin à une marche de la 2ème division

Les + Lus