Alcool : les Normands boivent-ils plus que la moyenne nationale ?

L'agence nationale de santé publique vient de publier une étude sur les Normands et l'alcool. Qu'en est-il dans la région ? Les Normands boivent-ils plus ou moins que la moyenne en France ?

L'agence nationale de Santé publique vient aussi de publier une étude sur les Normands et l'alcool. Un bilan de la consommation en 2021 et des passages aux urgences en 2023.

Les Normands dans la moyenne nationale

Selon le rapport, 7,8% des adultes de 18-75 ans affirment boire de l'alcool chaque jour. Une tendance stable depuis 2017 et conforme à la moyenne nationale (8%). Chez les femmes, la consommation quotidienne d'alcool diminue : 3,2% en 2017 contre 2,4% en 2021. 

Il y a aussi les Alcoolisations ponctuelles importantes (API). Le rapport indique que 16% des Normands de 18 à 75 ans consomment six verres ou plus, une fois par mois ou davantage. Cette proportion n’est pas significativement différente de celle du niveau national (16,5%).

Le chiffre est cependant plus conséquent pour les 18 à 30 ans qui sont 27%. 

Une consommation excessive qui amène aux urgences

Ces consommations excessives amènent parfois aux services des urgences. Il existe une comptabilisation des entrées en lien direct avec l'alcool. Ils étaient 11.083 en 2017 et un peu plus en 2023 : 11 645.

Dans la Manche, l'Orne et le Calvados, les entrées sont plus nombreuses qu'en Seine-Maritime et dans l'Eure. 

L’intoxication éthylique aiguë était la plus représentée parmi les différentes pathologies pouvant être identifiées comme directement liées à l’alcool (63,5% des passages aux urgences en lien direct avec l’alcool).

"Sur la consommation quotidienne d'alcool, on va voir que ce sont plutôt les plus de 60 ans et les personnes qui ont des niveaux d'étude inférieure ou égale au Bac, tandis que pour le dépassement des repères, on va voir que ça touche plutôt toutes les catégories d'âge, surtout les adultes, et les personnes les plus aisées avec des niveaux de diplôme plus élevé aussi", explique Mélanie Martel, épidémiologiste, responsable de l'équipe normande "Santé publique France".

L'alcool, ça a un coût et il faut croire que les gens qui boivent plus sont peut-être aussi ceux qui ont le plus de moyens.

Mélanie Martel, épidémiologiste, responsable de l'équipe normande "Santé publique France".

Plus de 650 000 personnes en France ssouffrentd'hypertension en raison d'un excès d'alcool.

"Pas plus de 2 verres par jour"

Santé Publique France rappelle quelques repères de consommation à moindre risque :

  • ne pas consommer plus de dix verres sstandardspar semaine
  • ne pas consommer plus de deux verres par jour
  • avoir des jours sans consommation dans une semaine

En résumé, et pour une bonne compréhension du grand public "Pour votre santé, l'alcool, c'est maximum deux verres par jour et pas tous les jjours".

En France, la consommation d’alcool est à l’origine de 41 000 décès par an et comporte de nombreux risques pour la santé, à court et à long terme.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité