Bouturer un rosier : Quand et comment faire ? 6 étapes faciles et économiques pour réussir ses boutures de rosiers !

Publié le
Écrit par Sophie Bernard .

Le bouturage des rosiers peut s’effectuer tout au long de l’année mais les périodes les plus propices s'étalent d'avril à juin ou d’août à novembre. Bouturer dans une pomme de terre ? En pleine terre ? A partir d'une branche ? Vous saurez tout :

Comment bouturer vos rosiers ?

Commencer par trouver le sujet sur lequel prélever la bouture.

Ce rosier doit être en parfaite santé pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

Prélevez plusieurs tiges pour faire plusieurs boutures, parfois certaines meurent sans que l’on sache pourquoi, alors que nous faisons les mêmes gestes et donnons les mêmes quantités d’eau.

Le matériel nécessaire :

- sécateur bien affuté et désinfecté

- godets ou petits pots et soucoupes pour retenir l’eau.

- terreau ou terre du jardin (un mélange équitable sera parfait, car le terreau sèche trop vite)

- arrosoir et sa pomme: pour un arrosage délicat en pluie fine

- le secret de la réussite : un effet de serre augmente le taux de réussite de nos boutures.

Récupérez une bouteille vide en plastique transparent dont vous coupez le chapeau. Posez-le sur le godet, il devient une mini serre qui gardera la chaleur et une humidité ambiante.

Sophie Bernard

6 étapes simples à suivre pour réussir vos boutures

- Récupérer plusieurs branches de l’année, de celles-qui portent encore au moins quelques feuilles et bourgeons.

    Choisir de préférence une tige jeune et vigoureuse.

    Effectuer la bouture rapidement après l’avoir prélevée sur le sujet afin que les coupes ne sèchent pas.

-  Couper la tête de la tige juste au-dessus d’un œil (boursoufflure d’où sortent les bourgeons) et garder au moins 1 feuilles à son extrémité.

-  En bas de la tige, juste sous un œil (boursoufflure où sortent les bourgeons) couper en biseau la partie qui sera mise en terre (c’est au niveau des yeux que pointent les       feuilles ou les racines)

- Repiquer les boutures de suite dans un terreau souple.

- Recouvrir avec « la cloche » en plastique (bouteille découpée qui limitera l’évaporation)

- Contrôler l’humidité et arroser régulièrement

Au bout de 2 semaines, contrôler l’apparition de nouvelles feuilles, si c’est le cas, enlever le contenant plastique/mini serre.

 

Un rosier à moindre coût

Les avantages de la bouture ?

- Elle permet de se procurer un rosier sans occasionner le moindre coût.

- Elle permet de conserver les caractéristiques (même espèce) de la plante bouturée.

Nos conseils de réussite

Placer vos boutures de préférence dans un endroit lumineux et à l’hygrométrie élevée.

La température compte beaucoup lorsqu’on bouture. L’idéal serait de les garder dans une serre ou une pièce tiède, avec 12 à 15 degrés constants durant toute la saison froide.

 

Attention : si vous placez vos boutures au chaud pendant les quelques premières semaines, elles ne supporteront pas d’être sorties au froid de l’hiver d’un seul coup. Vous devrez attendre la douceur du printemps (sans gel annoncé)

Sophie Bernard

L’arrosage doit être régulier mais contrôlé, en fonction de la sècheresse de la terre en surface.

Pas d'eau dans les soucoupes à la saison froide.

Cet article a été réalisé avec la complicité d’élèves en 2ème année de BTS Aménagements paysagers d’Hortithèque-Naturapôle de Mont-Saint-Aignan en Seine-Maritime, Anaëlle DAVOUST, Simon DARRAS, Thibault HENON, Marc LEMAIRE.

1 ère publication de l'article le 31/10/2021 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité