Cérémonies du 8 mai : les cornemuses normandes offrent un concert à distance

Ils devaient offrir un concert de cornemuse à Gugny (76) pour ce 8 mai, jour de commémoration du 75 ème anniversaire de la libération. Mais le Normandy Highlands Pipe Band a finallement du se contenter d'une prestation à minima, jouée à distance. 

Franck Sorel joue seul au cimetière des Canadiens, près de Dieppe
Franck Sorel joue seul au cimetière des Canadiens, près de Dieppe © Franck Sorel
D''ordinaire, leurs dates de concerts et des prestations sont retenues des mois à l'avance. Pour ce 8 mai 2020,  le Normandy Highland Pipe Band devait en principe faire retentir ses 22 cornemuses à Grugny, en seine maritime, à l'occasion du 75 ème anniversaire de la libération de 1945. 

Mais le coronavirus et son confinement imposé ont bouleversé tout ce beau programme. 

Du coup, privé de son public, le groupe normand a décidé de rejoindre le concert mondial organisé à distance par le VE Day 75.
 
© The Ve-Day


En ce 8 mai, pour commémorer les 75 ans du 8 mai 45, toutes les formations internationales de cornemuses étaient invitées à jouer à 15 heures précises, quelque soit le pays et le fuseau horaire. Du Royaume uni au Canada, de l'Australie à la France, de l'Ecosse à la Belgique, etc... 
 

Deux partitions traditionnelles pour un concert, chacun dans son jardin 


Deux partitions avaient été choisies par les organisateurs : When the Battle is Over et VE 75 ans.   
Deux morceaux déjà bien connus par les 22 musiciens du Normandy Highland Pipe Band. 

Résultat : après quelques répétitions par vidéos interposées, ils se sont organisés pour jouer tous ensemble, au même moment, mais à distance, chacun dans son domicile, son jardin ou dans un lieu symbolique comme le cimetière canadien des Vertus, près de Dieppe.

Un endroit choisi par Franck Sorel, un des leader de la formation normande, qui interprète au milieu des tombes Hector the Hero, le morceau historique When The Battle is Over, un air traditionnel joué sur la cornemuse à la fin d’une bataille.    

"C'était important pour nous de participer, même à distance, à ce grand moment de partage. Et jouer dans ce cimetière, qui est à deux pas de chez moi, c'était comme une évidence, au delà du symbole ! "

 
Franck Sorel joue seul au cimetière des Canadiens, près de Dieppe ©NHPB

A ses côtés mais à des dizaines de kilomètres, ses fidèles compagnons de cornemuse, ont eux aussi fait sonner leur instrument sur les mêmes airs, comme Noa Reau qui interprète le morceau Ve Day dans son jardin. 

 
Noa Rédeau dans son jardin ©Noa Rédeau NHPB


Un concert partagé ...sur la toile !

Du coup, pour partager ces instants d'émotion, mais aussi se rappeler une bonne partie des concerts passés et des prestations du groupe, le batteur écossais Kenneth Melville, en a profité, de son côté, pour concevoir et monter une vidéo, petit condensé de ces grands moments de partage, à destination de tous les passionnés du genre.
Il l'a publié aussitot sur les réseaux sociaux et le site de la formation. 

 
Le concert à distance des Normandy Highland Pipe Band ©NHPB


Actuellement, trois grandes formations de cornemuses sont recensées en normandie. Toutes ont participé à cette journée particulière, à leur manière, à l'instar du Auld Alliance Pipe Band Normandy, basé à Caen. 
  


​Toutes sont affiliées à la Fédération Française de Pipe Bands qui regroupe les principaux ensembles de sonneurs répartis sur l'ensemble du territoire.
Une fédération qui avait publié les consignes de sécurité à respecter en temps de COVID 9 avant de toucher à son instrument. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture musique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter