Colère des pêcheurs normands face à la présence de chalutiers géants au large de Fécamp

A moins de trois semaines des repas de fin d'année, et en pleine campagne de pêche à la coquille Saint-Jacques, la présence de 8 chalutiers géants relance l'inquiétude et la mobilisation des pêcheurs de l'association Pleine-Mer.
 
A bord d'un chalutier de Seine-Maritime pendant la pêche de la coquille Saint-Jacques (Archives)
A bord d'un chalutier de Seine-Maritime pendant la pêche de la coquille Saint-Jacques (Archives) © Stéphane L'Hôte / France Télévisions
"Ces monstres des mers peuvent pêcher 200 tonnes de poisson en une nuit". Ce témoignage de patron pêcheur résume l'inquiétude qui règne ce lundi (7 décembre 2020) dans les ports de Dieppe, Fécamp et du Havre après la présence, au large des côtes de Seine-Maritime depuis deux jours, de 8 chalutiers géants en provenance des pays du Nord.

Pour comprendre le rapport d'échelle entre ces "videurs des mers" de parfois plus de 100 mètres de long et les bateaux "traditionnels" normands, ce pêcheur témoigne : 
"Pêcher 200 tonnes de poisson, c'est une quantité démentielle : j'ai débarqué moins de poissons en 30 années de pêche que ces bateaux en une nuit !"

L'association Pleine-Mer, dans un communiqué, parle de scandale et relate la "colère noire" des artisans pêcheurs.
L'association, qui dénonce cette situation, attend une réponse du Comité national des pêches.

L'industrie de la pêche néerlandaise, en rachetant des entreprises françaises comme France Pélagique, s'est accaparée les quotas français. Et les gestionnaires de ces entreprises ont un pouvoir politique qui fait perdurer cette injustice. "

Thibault Josse,
chargé de mission de l'association  Pleine Mer

"Ce n'est pas vrai"

La direction de France Pélagique, filiale française d'un groupe néerlandais, a vivement réagi aux accusations portées par la petite association normande Pleine-Mer en assurant que les chalutiers géants pêchent dans des eaux différentes :

"Il y a plein de façons de pêcher différentes, chaque pêcherie a sa réglementation, on a tous les mêmes bases, on est tous réglementés en fonction de nos types de pêche. On ne devrait pas s’inquiéter de ce que font les uns et les autres : encore une fois en précisant que nous ne pêchons pas, et ne marchons pas sur les plates-bandes des artisans, ce n'est pas vrai."

"Cette colère et cette situation d'inquiétude est plus liée au Brexit qu'à notre métier. Ça fait 40 ans qu'on pratique ce métier-là et ça ne fait  qu'un an qu'on parle de nous : donc c'est assez surprenant !"  

J'ai envie de dire que la peur des artisans-pêcheurs je ne la comprends pas très bien, en fait.
Et je vais aller plus loin : je la trouve grossière et injustifiée."

Geoffroy Dhellemmes,
directeur général de France Pélagique, le 8 décembre 2020

VIDEO – Décembre 2020 : chalutiers géants au large de Fécamp. Reportage de la rédaction de France 3 Normandie

Repérés par satellite

Selon l'association Pleine Mer, les bateaux en cause sont 8 chalutiers géants, pour la plupart sous capitaux hollandais, qui travaillent à seulement 26 miles du port de Fécamp.

C'est grâce à l'affichage en temps réel des balises de positionnement "AIS"  (sorte de traceur GPS) sur le site "Marine Traffic" que la présence de ces chalutiers en train de pêcher a été détectée.
7 décembre -15h25 - Capture d'écran du site "MarineTraffic" avec (entourés de rouge) les 8 chalutiers géants au large de Fécamp.
7 décembre -15h25 - Capture d'écran du site "MarineTraffic" avec (entourés de rouge) les 8 chalutiers géants au large de Fécamp. © Marine Traffic / France Télévisions
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pêche économie polémique société baie de seine