Déconfinement : une principale de collège propose une visite virtuelle de son établissement avant sa réouverture

Frédérique Thérain a fait appel à Médias studio pour réaliser la visite virtuelle de son collège. / © Médias Studio
Frédérique Thérain a fait appel à Médias studio pour réaliser la visite virtuelle de son collège. / © Médias Studio

Frédérique Thérain, principale du collège Emile Verhaeren à Bonsecours propose une visite virtuelle de son établissement pour montrer ce qui va changer le 18 mai. Une première en France et made in Normandie !

Par Amandine Pointel

L'idée est tout simple, mais personne d'autre n'y a encore pensé ! Pour rassurer les parents et les collégiens qui reprendront les chemins de l'école le 18 mai, Frédérique Thérain, principale du collège Emile Verhaeren à Bonsecours propose une visite virtuelle et interactive de son établissement.

Tout le monde a besoin de voir et de se rendre compte pour pouvoir être rassuré.

Visite en 360 et vidéos explicatives

Pour ce projet, Frédérique Thérain a fait appel à Tom Laurent de Médias studio ​​​​​, spécialisé dans la visite virtuelle et la digitalisation de lieux physiques. Ce dernier utilise une technologie dont le résultat ressemble à un Google Street View, mais en plus poussé avec de l'interaction. Des points bleus un texte à lire, des points rouges indiquent des vidéos.

J’utilise une technologie américaine de modélisation 3D, avec une caméra 360 montée sur un trépied.Pour la visite virtuelle du collège de Bonsecours, on a réalisé 54 scans, c’est-à-dire 54 points sur lesquels on peut cliquer pour avoir des informations. Pour un point de scan on fait 5 photos, qui rassemblées, vont créer la vision à 360 degrés. Nous utilisons déjà cette technologie dans l’immobilier, les commerces, les restaurants…
Tom Laurent, créateur de Médias Studio

"Pendant le confinement le secteur a explosé. Aujourd’hui on réfléchit à toutes les déclinaisons possibles : musées, églises, mairies, administration…", ajoute Tom Laurent.

Prises de température à l'entrée et désinfection des mains au gel hydroalcoolique, port du masque obligatoire en classe, aucun détail ne manque.
 
Le port du masque sera obligatoire pour les élèves en classe. / © Médias Studios
Le port du masque sera obligatoire pour les élèves en classe. / © Médias Studios

Dans le réfectoire, on peut voir les places condamnées par du scotch orange. "Deux élèves par table maximum en respectant la distance d'un mètre entre chaque élève", indique la principale dans sa vidéo explicative. "Il y aura deux services au lieu d'un. Le personnel d'entretien désinfectera les tables avant l'arrivée des élèves du deuxième service".
 
Il y aura deux services au lieu d'un le midi. / © Médias Studios
Il y aura deux services au lieu d'un le midi. / © Médias Studios


En tout, il aura fallu 600 euros et moins d'une semaine pour réaliser le projet. En une journée et une nuit, Frédérique Thérain a complété toutes ses informations.

C'était totalement improvisé, tout s'est fait très vite mais en tout cas les parents apprécient.
Frédérique Thérain, principale du collège Emile Verhaeren à Bonsecours

Parents et professeurs rassurés

Un concept qui rassure puisque 70 à 80 % des élèves de 6ème et 5ème répondront présents le 18 mai. "Les parents m'ont félicité et m'ont dit que je les avais convaincus", se réjouit Frédérique Thérain. Les professeurs sont eux aussi rassurés.

Pas de récréation au programme

Il n'y aura pas de récréation au collège Emile Verhaeren qui compte au total 363 élèves. "Avec la photo des enfants en récréation qui a circulé sur les réseaux sociaux j'avais peur que les parents ne sentent pas leurs enfants en sécurité."

Frédérique Thérain a fait le choix des demi-journées de 3 heures. "Des petites pauses seront organisées au sein des classes entre les heures de cours."

Les élèves n'auront pas de récréation. / © Médias Studios
Les élèves n'auront pas de récréation. / © Médias Studios


Un concept qui séduit

 Le concept semble séduire au-delà des grilles de l'établissement. Frédérique Thérain a déjà été contactée par d'autres établissements qui souhaitent faire de même. Si cela semble un peu tard pour les collèges avec une reprise des cours le 18 mai, les lycées pourront sûrement en prendre de la graine !



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus