Délinquance. La ville du Trait instaure un couvre-feu pour les mineurs cet été

Agacé par un nombre grandissant d'infractions dans sa commune, le maire du Trait en Seine-Maritime a pris un arrêté interdisant aux mineurs de moins de 16 ans de sortir non accompagnés après 22h. Le couvre feu devrait durer pendant toute la période estivale.

La décision avait été prise au cours du Conseil municipal du 30 mai dernier, pour une mise œuvre ce 1er juillet. Patrick Callais, le maire du Trait, commune de Seine-Maritime de 5 000 habitants, excédé par les infractions en hausse sur sa commune, a donc décidé de mettre en place un couvre-feu pour les mineurs. Les moins de 16 ans ne pourront plus sortir seuls entre 22 heures et 6 heures du matin, c’est-à-dire sans être accompagnés d'un représentant légal.


Une décision qui fait suite à la colère du maire du Trait, qui a dénombré pas moins neuf infractions graves depuis le mois de mars : tentatives d'incendie, feux de poubelles, d'arbres et de broussailles, incendie de véhicules et dégradations dans une école. Des faits imputés à des mineurs désœuvrés et laissés sans surveillance. "S'ensuivent des rixes et des atteintes à la tranquillité publique, aux biens et aux personnes, nuisances sonores dont les jeunes peuvent être auteurs ou victimes" explique Patrick Callais dans son communiqué.

Mon souhait, qui est le souhait de tout le monde, c'est qu'on puisse vivre en pleine harmonie, sans incivilité. Quand vous vous réveillez le matin, que vous retrouvez vos quatre pneus crevés, que ça vous arrive deux fois en un mois, c'est inacceptable, donc on va lutter contre ça. Cet arrêté en fait partie, tout comme une présence policière plus importante sur le terrain cet été"

Patrick Callais, maire du Trait (76)


Un arrêté estival

L'arrêté municipal entrera en vigueur le 1er juillet pour prendre fin le 31 août, et ne concernera qu'une partie de la ville. Pendant cette période les moins de 16 ans ne pourront circuler dans la commune après 22 heures, que s'ils sont accompagnés de l'un de leurs parents, ou d'un représentant légal.
"Les mineurs en infraction seront automatiquement reconduits par les agents de la police nationale et de la gendarmerie" avertit le maire du Trait Patrick Callais. 

Le maire rappelle qu'il s'agit d'un arrêté tout à fait légal. "L'arrêté a été conçu et transmis à la Préfecture pour contrôler sa légalité. Après des échanges avec les forces de l'ordre, avec la Préfecture, et avec des habitants, car j'ai des habitants qui m'ont saisi sur ces sujets, j'ai décidé de mettre cet arrêté en œuvre. En tant qu'officier de police judiciaire, la sécurité sur la commune et la police, c'est au maire de la mettre en œuvre".

On sait que l'été est une période assez compliquée pour certains jeunes qui ne vont plus à l'école, mais pas en vacances non plus. Le maire a bon espoir de ramener un peu de sérénité dans sa commune, aidé par la présence plus voyante des forces de l'ordre. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité