À Dieppe, les restaurateurs s’organisent pour accueillir les clients en terrasse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gregory Archiapati
Terrasse du Turbot
Terrasse du Turbot © Grégory Archiapati/ France Télévisions

Ça y est, nous sommes les 19 mai. Les clients peuvent à nouveau manger sur place, du moins à l’extérieur. Dans la cité d’Ango, tout le monde est sur le qui-vive pour que cela se fasse dans les règles.

Situées sur l’ilot du Polet, entre le pont Ango et le pont Colbert, les tables de la terrasse du restaurant Le Turbot sont déjà dressées. L’espace couvert, installé à une dizaine de mètres de l’enseigne a été monté en quelques jours seulement. Et tout le monde y a mis du sien. Les propriétaires, Emmanuel et Graziella Gonnet, ont fait appel à leur famille et à leurs amis pour réaliser ce projet.

Après 5 mois de fermeture, cela fait du bien de rouvrir, même en capacité réduite.

Graziella Gonnet, propriétaire du "Turbot"

La nouvelle terrasse fait 60m2, la précédente en faisait 20. La surface a donc été multipliée par 3, de quoi proposer 9 tables. Protocole sanitaire oblige, chacune est espacée de plus d’1 mètre. Au total, 28 personnes peuvent s’y restaurer. Des travaux qui étaient nécessaires, d’ailleurs les propriétaires n’ont pas regardé les dépenses pour cela. Ils n’ont pas encore calculé le montant total. Emmanuel et Graziella feront les comptes à la fin de l’année.

S’il faisait beau ça serait encore mieux mais nous n’avons pas le choix.

Emmanuel Gonnet, propriétaire du "Turbot"

Les clients déjà au rendez-vous.

Le restaurant est complet jusqu’à dimanche. Une très bonne nouvelle pour Emmanuel et Graziella qui ont bien fait de miser sur une terrasse couverte. Le mauvais temps et la pluie sont malheureusement de la partie.  

La pluie, justement, a longtemps fait réfléchir Jennifer Soppo-Kingué, propriétaire d’Epices et Arts, un restaurant situé sur le quai Duquesne. Jusqu’à mardi soir, elle n’était pas sûre de proposer des repas sur place, en terrasse. Mais le désir d’accueillir des clients était trop fort. Finalement 5 tables ont été installées avec 2 mètres de distance entre chacune d’elles.

Les tables en extérieur attirent l’œil, c’est plus vivant.

Jennifer Soppo-Kingué, propriétaire "Epices et Arts"

 

Peu de réservations pour ce jour de réouverture partielle. En partie à cause du mauvais temps. Mais chez Epices et Arts, on reste philosophe. Les habitudes de la clientèle vont vite revenir. Ici on reste concentré sur les ventes à emporter qui fonctionnent bien.

Du côté des clients également on attendait ce jour avec impatience. Dans la grande rue de Dieppe, les terrasses sont jonchées de tables et de chaises. Dans l’après-midi, et grâce à quelques petites éclaircies,  ils étaient nombreux à en profiter. Notamment les jeunes. Par groupes, ils prennent le temps de boire un soda ou un jus de fruit.

C’est le cas de Jules, venu avec des amis.  

« Ça fait vraiment du bien de pouvoir être dehors, assis à une table. Ça nous manquait »

Jules, lycéen de 17 ans

Un sentiment partagé par tout le monde. Que ce soit entre amis, en famille ou seul. Mais le fait de pouvoir s’installer dehors est déjà suffisant. 

Tous attendent désormais le 30 Juin et la fin des limites de jauges dans tous les établissements.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.