Les abeilles normandes victimes du froid tardif

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

La vague de froid de cette fin mars  2018 a perturbé le rythme de vie des abeilles et a provoqué la perte d'essaims

Par Richard Plumet

Encore un motif d'inquiétude pour les apiculteurs. Après une hausse, ces dernières années, de la mortalité des abeilles imputée à la diffusion de produits insecticides, et l'invasion du frelon asiatique, c'est la météo qui fait des siennes.

Plus précisément les températures très basses enregistrées dans les derniers jours de l'hiver. Un coup de froid qui, en retardant la floraison de nombreux végétaux, a empêché les abeilles de butiner. Pour éviter qu'elles ne meurent de faim et, pour assurer la récolte de miel, les apiculteurs ont approvisionné l'entrée des ruches de rations d'aliments.

VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Raphaël Deh et Patrice Cornily  (montage : Stéphanie Letournel) avec l'interview de
  • Jérôme Fourneaux apiculteur (professionnel) installé à Saint-Nicolas d'Aliermont (Seine-Maritime)
Les abeilles normandes victimes du froid

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Esprit créateur(s), une expo à Bayeux et Lisieux où se mêlent religion et haute couture

Les + Lus