Centrale nucléaire de Penly : 28 pièces électriques neuves liées aux systèmes de secours défaillantes

La centrale nucléaire de Penly compte deux réacteurs / © F. Douchet/MaxPPP
La centrale nucléaire de Penly compte deux réacteurs / © F. Douchet/MaxPPP

Ce 24 décembre, l'autorité de sûreté nucléaire rend public "un évènement" surprenant. De nouveaux composants de 2 tableaux électriques du réacteur 2 doivent déjà être remplacés. Ils risquaient de rester "coincés" et de bloquer les systèmes de sécurité.

Par Sylvie Callier


 "Evènement significatif" c'est le terme de l'autorité de sûreté nucléaire qui use toujours de mots "feutrés". Une enquête et en cours.  L'évènement en question est un problème de pièces électriques "potentiellement défectueuses". Leur remplacement se déroule en ces jours de fêtes de fin d'année. 


Dans quelle unité de la centrale ? 

Dans le réacteur 2 qui est à l'arrêt depuis juillet 2019 pour maintenance et renouvellement du combustible. 
Sur les 2 tableaux électriques ( principe de la redondance : il y a un tableau de secours)

Quelles pièces ? 

28 contacteurs électriques neufs fournis par le groupe français Schneider Electric. Ils viennent du même lot ( cela ne devrait pas être le cas, note l'ASN) et ont été posés sur les 2 tableaux électriques. 

"Un contacteur contient un élément mobile et remplaçable, appelé contact d’insertion, qui permet d’assurer, à l’aide de deux bobines, sa fermeture et son maintien en position fermée"

"Ils permettent la mise en service et la mise à l’arrêt des matériels électriques à partir d’ordres automatiques issus du contrôle-commande, du système de protection du réacteur ou d’ordres manuels émis depuis la salle de commande ou en local."
(source : ASN)

Quel défaut de fonctionnement ?

"absence de jeu fonctionnel entre la tige du contact d’insertion et son coulisseau provoquant ou susceptible de provoquer son blocage dans une position intermédiaire."
(source : autorité de sûreté nucléaire)
 
La "piscine" où son stockés les crayons de combustible nucléaire à Penly / © France Télévisions
La "piscine" où son stockés les crayons de combustible nucléaire à Penly / © France Télévisions


Quelles conséquences pour la sécurité ? 

 Une panne sur deux tableaux électriques d'un réacteur peut entrainer un enchainement catastrophique comme celui  de Fukushima. 

En cas de situation accidentelle, la présence simultanée de plusieurs défauts aurait pu conduire à ne pas pouvoir faire fonctionner des matériels de sauvegarde ou auxiliaires redondants du réacteur, utilisés pour atteindre et maintenir le réacteur dans un état sûr. Par exemple, lors d’un accident de perte de réfrigérant primaire (APRP), le non-fonctionnement des systèmes de sauvegarde aurait pu ne pas permettre de réduire rapidement la pression et la température dans l’enceinte de confinement.

En cas de perte des alimentations électriques externes, la défaillance du contact d’insertion n’aurait pas permis la remise en service des moteurs des pompes secourues par le groupe électrogènes de secours


L'autorité de sûreté nucléaire précise qu' "EDF vérifie actuellement quels autres réacteurs pourraient être concernés par les pièces défaillantes et procèdera au remplacement de ces pièces."

Il n'est pas fait mention de retard pour le redémarrage du réacteur 2 de la centrale de Penly prévu fin décembre. 
 

Réacteur 2 de la centrale nucléaire de Penly : Événement significatif classé niveau 2 INES

Publié le 24/12/2019 à 13:32 Communiqué de presse Le 18 décembre 2019, EDF a déclaré un événement significatif pour la sûreté relatif à des défauts sur des composants de cellules électriques rendant indisponibles des systèmes de secours du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Penly.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus