Penly : premier exercice avec la Force d'Action Rapide Nucléaire

Maintenir le refroidissement des réacteurs est un des éléments essentiels de l'exercice / © France 3 Normandie
Maintenir le refroidissement des réacteurs est un des éléments essentiels de l'exercice / © France 3 Normandie

Près de Dieppe, les exercices durent toute la semaine à la centrale nucléaire.  Le "scénario" d'une violente tempête a été retenu. Les experts en crise majeure interviennent pour la première fois. 

Par Sylvie Callier


Le coeur des réacteurs nucléaires doit en permanence être refroidi avec l'eau d'un fleuve ou de la mer, comme à Penly. (A Fukushima, trois réacteurs ont fondu après le tsunami en mars 2011)

La sauvegarde des systèmes de pompage de l'eau en cas de tempête exceptionnelle fait partie des exercices menés pendant une semaine.

Les experts de la FARN (force d'action rapide nucléaire) ont rejoint les agents de la centrale nucléaire. En cas d'accident majeur, ils devraient intervenir en moins de 24 heures.

Cette unité d'élite compte 300 personnes, du matériel, des véhicules. Une des quatre bases françaises est installée dans la centrale nucléaire de Paluel.

"Ils ont du personnel qui peut piloter les réacteurs, relever nos équipes"
 
Penly : premier exercice de sécurité avec la FARN




 

Sur le même sujet

Les + Lus