Coronavirus : des sacs poubelles transformés en surblouses et manchettes pour les soignants

La société PTL , spécialisée dans la fabrication de sacs poubelles à Ouville-la-Rivière, près de Dieppe, s'est lancée dans la confection de surblouses et de manchettes pour le personnel soignant. 

Et si les sacs poubelles pouvaient aider le personnel soignant, notamment pour qu'ils aient suffisamment de protection ?
Et si les sacs poubelles pouvaient aider le personnel soignant, notamment pour qu'ils aient suffisamment de protection ? © Judikaelle Rousseau/France Télévisions
Et si les sacs poubelles pouvaient aider le personnel soignant, notamment pour qu'ils aient suffisamment de protection ?  Depuis début avril, la société PTL (Plastiques et Tissages de Luneray), spécialisée dans la fabrication d’emballages en plastique et de sacs poubelle, notamment pour les hôpitaux, confectionne des manchettes et surblouses à partir de sacs poubelles.
Une reconversion particulière pour l'entreprise basée à Ouville-la-Rivière, près de Dieppe (Seine-Maritime), qu’il a fallu mettre en place en quelques jours seulement, à la demande des professionnels de santé.
 Reportage : Grégory Archiapati et Judikaelle Rousseau


"On a réussi à construire un prototype qu’on a proposé aux hôpitaux", explique Jean-Yves Le Gall, président de PTL. Pour se faire, l'entreprise a travailler avec l'hôpital de Dieppe. "En l’espace de 3-4 jours, nous avons à passer d’un prototype à un produit totalement abouti."
 

10 millions de sur-blouses en 1 mois

Ces tenues de protections sont fabriquées à partir de gros rouleaux de sacs poubelles. Grâce à un procédé technique, ils sont découpés et testés sur place. Cela permet d’apporter des modifications si besoin.
 
Ce rouleau de sac poubelle servira ç fabriquer des protections pour lepersonnel soignant.
Ce rouleau de sac poubelle servira ç fabriquer des protections pour lepersonnel soignant. © Judikaelle Rousseau / France Télévisions

Cinq sites du groupe Sphere sont à pied d’œuvre. L’objectif est de fabriquer 10 millions de sur-blouses en un mois. De quoi approvisionner les services médicaux qui arrivent en rupture de stock.

Les salariés sont plutôt fiers de pouvoir aider :

Ça fait plaisir de contribuer à pouvoir éradiquer le virus. Si on peut aider les hôpitaux ainsi, tant mieux ! Ça nous permet de faire autre chose que des sacs poubelles.
Fabien Sénécal  - Mécanicien régleur

Les premières sur-blouses sorties de l’entreprise ont été livrée à l’assistance publique des hôpitaux de Paris. Elles devaient être utilisées dès le 11 avril.

D’autres hôpitaux comme celui de Dieppe, Lille, Reims ou encore Mulhouse devront eux aussi être équipés grâce à cette invention.
 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société solidarité région normandie politique fusion des régions réforme territoriale
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter