Deux violentes agressions homophobes à Dieppe

© France 3
© France 3

La police enquête pour retrouver les auteurs d'insultes, de coups de poing et de coups de pied

Par Richard Plumet

Les enquêteurs de la brigade de Sûreté urbaine du commissariat de police de Dieppe recherchent activement les auteurs de deux violentes agressions homophobes commises dans la nuit du 4 au 5 février 2018.

Place Saint-Rémy

Deux hommes marchent dans les rues du centre-ville et arrivent place Saint- Rémy. Il est minuit et quart quand ils sont rattrapés et abordés par un groupe de quatre personnes qui se mettent à crier des insultes à caractère homophobe.

Les deux hommes pris à partie ne répondent pas et poursuivent leur chemin. Sortant du groupe, deux individus se rapprochent et font usage de violence : un des hommes est projeté à terre et frappé de coups de pied et de coups de poing. Blessée, la victime, âgée de 46 ans, est ensuite abandonnée au sol par ses agresseurs qui prennent la fuite.

VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Grégory Archiapati et Judikaëlle Rousseau (montage : Pierre Léonard) avec l'interview de 
  • Nicolas Bellenchombre, une des victimes des agressions
Deux violentes agressions homophobes à Dieppe

Rue du 19 août 42

C'est un peu plus tard dans la nuit, à 1h30 du matin, qu'une deuxième agression est commise dans le même quartier. Deux hommes qui marchent rue du 19 août 1942 (à l'arrière de l'église Saint-Rémy, entre la place du Puits Salé et le casino) sont abordés par deux individus au comportement agressif. Violents, ils multiplient les insultes homophobes avant de se rapprocher et de frapper au visage un des deux hommes.

Les deux victimes de cette agression (âgées de 26 et 30 ans) partent en courant pour tenter d'échapper à leurs assaillants mais sont rattrapés. Une des deux tente de négocier (en proposant de l'argent) avec les agresseurs, mais ceux-ci non seulement refusent mais répondent par un déchaînement de violence.
Le plus âgé des deux hommes est frappé, poussé à terre et, une fois au sol, reçoit nombre de coups de pied et de coups de poing sur le corps et le visage.

Le signalement des deux agresseurs correspond à celui donné par les deux victimes de la première attaque. Il s'agirait donc des mêmes agresseurs.

Une minutieuse enquête est en cours pour identifier, retrouver et arrêter les deux auteurs de ces agressions à caractère homophobe.

Une des victimes a raconté à notre consoeur du quotidien régional Paris-Normandie la violence des faits. Son témoignage est à lire ici 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus