• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A Dieppe : les pêcheurs rejoignent les “gilets jaunes”

Lundi 19 novembre 2018 - A Dieppe les barrages des "gilets jaunes" reçoivent le renfort des pêcheurs / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Judikaëlle Rousseau
Lundi 19 novembre 2018 - A Dieppe les barrages des "gilets jaunes" reçoivent le renfort des pêcheurs / © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Judikaëlle Rousseau

Après deux jours de foire aux harengs, les pêcheurs de Dieppe sont montés vers les ronds-points pour, à leur tour, endosser des gilets jaunes et bloquer la circulation pour exprimer leur colère
 

Par Richard Plumet

Fini les barrages filtrants aux entrée de Dieppe mis en place samedi matin dans le calme durant la foire aux harengs où les premiers "gilets jaunes" ralentissaient les accès au centre-ville pour exprimer, comme Franck Prévost, leur colère face aux augmentations en tout genre :

On n'en peut plus, on est pris à la gorge !

 
 

Les pêcheurs expriment leur colère

Après deux jours relativement calmes (excepté quelques excités qui ont voulu forcer le passage)  place aux blocages ce lundi avec l'arrivée des pêcheurs, qui très déterminés, rejoignent en force le mouvement des "gilets jaunes".

Parmi eux : Alexandre Doré, patron pêcheur, qui exprime son ras-le-bol et sa colère, et pas que sur la question de la hausse du prix du gasoil :

C'est les éoliennes, c'est le gasoil, c'est les taxes : c'est bon ! Il arrive un moment où c'est plus du filtrage, il faut bloquer ! Et ça dégénérera si il faut, c'est con à dire, mais c'est comme ça, on n'a pas le choix.

On est arrivé dans l'impasse : les bateaux sont bloqués à quai, on peut pas sortir en mer parce qu''il y a pas de vente en criée parce qu'il n'y a pas de transporteurs, donc il arrive un moment où on peut plus travailler, donc au lieu de rester chez nous on va agir, c'est tout…
 

Dieppe : les pêcheurs rejoignent les "gilets jaunes"
VIDEO : le reportage France 3 Normandie de Grégory Archiapati et Judikaëlle Rousseau (montage : Romuald Sevestre)

⇒ Ici : tous nos articles sur les "Gilets Jaunes" en Normandie en seul clic 

 
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Maître Éric Di Costanzo avocat

Les + Lus