• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Gilets jaunes : le point sur la 3ème journée de mobilisation en Seine-Maritime et dans l'Eure

© Stéphane L'Hôte / France 3 Normandie
© Stéphane L'Hôte / France 3 Normandie

Au 3ème jour du mouvement, la pression des gilets jaunes reste forte. Certes, le nombre des manifestants a baissé mais celui des barrages est resté comparable à ce week-end. La situation a parfois été tendue entre les manifestants, les forces de l'ordre et des commerçants. 

Par DM Claude

Moins de manifestants mais autant de barrages

La mobilisation des gilets jaunes a été plus faible qu'hier sur les différents points de blocages ou de filtrages en Seine Maritime et dans l'Eure, selon la préfecture. 
Mais, même avec moins de monde, le nombre des barrages reste le même. De ce fait, les répercussions du mouvement ont été fortes sur ceux qui ont repris le travail ce lundi.
Notons une exception à Dieppe où le nombre de manifestants et de blocage sont restés stables.   
 
Gilets jaunes Le point sur la 3ème journée du mouvement
VIDEO : le reportage de Bérangère Dunglas et la participation des équipes de France 3 Normandie. 

Des tensions à Tourville la Rivière

Au fil de la journée, la situation s'est tendue entre les commerçants et les manifestants qui avaient pris place aux abords de la zone commerciale de Tourville la Rivière, près de Rouen.  
Les premiers s'inquiétant de ne pas pouvoir accueillir leur clientèle. Sur ordre de la préfecture, les gendarmes mobiles ont donc délogé la cinquantaine de manifestants à coups de gaz lacrymogène. Des manifestants qui juraient vouloir revenir sur le site plus tard. 

Dans le reste de l'agglomération de Rouen, les principaux points noirs se sont concentrés au rond point des Vaches à Saint Etienne du Rouvray et au rond point de la Motte sur la Sud III. Là encore, les forces de l'ordre sont intervenues pour fluidifier le trafic qui a été fortement perturbé.  
 

A Dieppe

La mobilisation reste forte depuis samedi. Quatre barrages ont entravé la circulation aujourd'hui. Aux ronds-points près des entreprises Intermarché et Toshiba, ainsi qu'au rond point des Canadiens à l'entrée de la ville ainsi qu'à Arques la Bataille. 
A noter que les pêcheurs se sont associés au mouvement à Dieppe aujourd'hui.  
 

Sur les ponts 

La circulation sur les ponts de Normandie, Tancarville et Brotonne a été perturbée. Barrage filtrant sur le pont de Brotonne dans les deux sens. Des bouchons au péage de Tancarville. Péage gratuit sur le pont de Normandie. 

Au Havre

La situation au Havre est comparable au reste du département. Moins de manifestants mais les barrages sont restés tout aussi nombreux que ce week-end. Ils ont provoqué de fortes perturbations compte tenue de la reprise d'activité économique ce lundi. C'était le cas près du stade Océane et au rond point de la Brèque, les deux gros points noirs de l'agglomération. Un automobiliste qui tentait de force un barrage à Octeville a reçu des coups sans gravité. 
A noter que les raffineries n'ont pas été fortement impactées par le mouvement aujourd'hui. 
 

Des scènes dangereuses 

La préfecture rapporte que de nombreux automobilistes voulant éviter des barrages ont fait demi-tour sur certains axes, roulant ainsi à contre-sens. Elle rappelle au passage au respect des règles de sécurité. 

 

Une vingtaine de barrages dans l'Eure


Sur l'A13, des barrages filtrants ont été installés aux péages d'Heudebouville Barrière, Bourg-Achard, Bourneville et Quillebeuf-sur-Seine. 
A Vernon les gilets jaunes ont installé un blocage filtrant au niveau du péage de Vernon. 

Des perturbations ont été signalées toute la journée au Neubourg, à Carsix, Pont Audemer, Fliquefleur, Equainville, Fleury Sur Andelle, Conches en Ouche, Beuzeville, Nonancourt, Brionne, Verneuil sur avre, Evreux, Les Andelys, Douains... 
 
 
 
 

Sur le même sujet

Interview de Maître Éric Di Costanzo avocat

Les + Lus