Portrait : Franck Mue, le garde champêtre d'Offranville, en Seine-Maritime

© France Télévisions
© France Télévisions

Le métier de garde champêtre très populaire au 19ème siècle avait presque disparu au siècle suivant. Aujourd'hui, le métier a évolué. Ils seraient 3000 en France. Un nombre en augmentation ces dernières années. Franck Mue est l'un d'eux. Il veille sur la sécurité des Offranvillais.

Par DM Claude

Fini le tambour, pour annoncer les informations de la commune.
Le garde champêtre sillonne désormais les rues des villages, équipé de son téléphone portable. 
Ses domaines d'intervention sont vastes. 
Cet agent communal, placé sous l'autorité du maire, sillonne les rues des petites communes afin de veiller au bien-être et à la sécurité des habitants. Il peut aussi intervenir lors de conflits de voisinage ou faire la circulation à la sortie des écoles. 
Assermenté, il exerce aussi des missions de prévention et de surveillance dans les secteurs de la pêche, de la chasse et de la protection de l'environnement.
Franck Mue, exerce cette activité à Offranville, en Seine-Maritime. Tout comme le faisait avant lui son grand-père. 

VIDEO : le reportage de Christiane Lablancherie et Didier Meunier (Son : Brunon Delande, montage : Pierre Cadinot) avec les interviews de : 
  • Franck Mue, garde champêtre à Offranville, en Seine-Maritime
  • Michel Lauvray, vice président National de la Fdération des Gardes champêtres communaux et intercommunaux de France
Franck Mue, garde champêtre à Offranville, en Seine-Maritime

Un métier très répandu jusqu'en 1958

Depuis 1958, l'affectation de ce fonctionnaire n'est plus obligatoire dans les communes rurales, ce qui a engendré la lente disparition de la profession. En 2013, la France comptait 1500 gardes-champêtres contre près de 30 000 en 1958.

 

Sur le même sujet

Les + Lus