Masques anti-Covid : une entreprise normande a trouvé la solution contre la buée sur les lunettes

Située près de Dieppe, Normandy Ecospace produit chaque jour des milliers d'exemplaires de "Misty", la pince antibuée pour les masques.
 
Fabriquée près de Dieppe, "Misty" la pince antibuée sur les lunettes mise au point pour les masques anti-Covid
Fabriquée près de Dieppe, "Misty" la pince antibuée sur les lunettes mise au point pour les masques anti-Covid © Normandy Ecospace / Judikaelle Rousseau / France Télévisions
A l'origine de l'entreprise c'est "une volonté de créer un laboratoire d'expérimentation technologique et collaborative" qui a permis à Normandy Ecospace (NES) de s'installer et de se développer dans une ancienne usine d'Arques-la-Bataille, à quelques kilomètres au sud de Dieppe.L'espace de travail collaboratif et créatif s'est rapidement doté d'un atelier 3 D équipé d'imprimantes additives professionnelles. Lors du premier épisode de confinement du printemps, des premiers "objets anti-Covid" (visières, crochets…) ont été conçus et fabriqués en petites séries.

Un pince-nez très utile et très demandé

C'est au cœur de l'été, avant le "reconfinement" qu'est née l'idée d'une solution qui permettrait d'éviter d'avoir de la buée sur les lunettes quand on porte un masque.C'est ainsi qu'est née "Misty", la pince antibuée de NES. En quelques mois le produit "made in Normandie" a connu un énorme succès, permettant à la jeune entreprise de multiplier par 30 son chiffre d'affaires, d'investir dans de nouvelles machines 3D et de créer des emplois.

Evidemment, c'est un risque sur l'avenir.
C'est un pari, surtout qu'on ne connaissait pas très bien ces machines-là, mais bon, on a pris ce risque et nous sommes ravis parce qu'on a créé de l'emploi. On a embauché tout de suite face à l'urgence pour traiter les commandes du site internet."

Audrey Fontaine,
directrice de Normandy EcoSpace

VIDEO : "Misty" la pince antibuée pour les masques. Reportage : Maxime Fourrier et Judikaelle Rousseau (montage : Emmanuel Banceline)
Cet accessoire bien pratique pour les porteurs de lunettes a été un cadeau très apprécié des auditeurs de la radio France Bleu Normandie :

Un succès à l'export

Normandy Ecospace fabrique plus de 4500 pinces par jour et fait tourner ses 60 imprimantes 3D 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. En plus du marché français, la production de "Misty" est depuis peu exportée en Belgique et en Angleterre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation économie confinement santé société covid-19