• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Un médecin et athlète de Dieppe fauché par une voiture

© France 3
© France 3

Cardiologue bien connu dans la région dieppoise, le docteur Chibani a été mortellement blessé lors d'un footing d'entraînement, percuté par une voiture
 

Par Richard Plumet

Le médecin, âgé de 65 ans, préparait une prochaine participation à un marathon et était en compagnie d'une autre personne, tôt hier matin (dimanche 31 mars 2019) entre Pourville et Dieppe.
 

Percutés par une voiture

Equipés de bandes réfléchissantes et de lampes frontales, les deux hommes couraient en bordure de la chaussée. A 6h30, un véhicule venant de Pourville et se dirigeant vers Dieppe a percuté par l'arrière les deux joggeurs.

Le premier, le médecin, a été projeté contre le poteau d'une clôture. La tête a violemment  heurté le poteau.
Le deuxième coureur, un homme de 31ans, a été happé par la vitesse de la voiture et projeté au sol.

La voiture ne s'est pas arrêtée et a pris la fuite.
Un témoin de la scène a appelé les secours. Pompiers et SAMU ont pris en charge les blessés. Le plus gravement touché, le cardiologue, a été transporté au CHU de Rouen, le pronostic vital engagé. Le second joggeur, blessé léger a été conduit au centre hospitalier de Dieppe.  
 
 

Emotion à Dieppe

Victime d'un traumatisme crânien, le médecin dieppois est mort en début d'après-midi. L'annonce du décès de ce grand sportif père de 5 enfants a, dès hier soir, suscité de l'émotion dans le milieu médical et hospitalier dieppois.

Une enquête a été ouverte par les policiers dieppois de la brigade des accidents et délits routiers.
Ce lundi matin, et alors que la police ne confirmait l'information, le conducteur de la voiture, et auteur de l'accident, aurait été identifié, retrouvé et arrêté.
 

Ahmed Chibani, de Dieppe au marathon des sables

Spécialiste des trails mythiques, Ahmed Chibani vient de participer au très difficile marathon des sables. Malgré la fatigue, il en garde de nombreux bons souvenirs.

A lire aussi

Sur le même sujet

Festival de Pâques de Deauville : l'interview d'Yves Petit de Voize, son directeur

Les + Lus