Dieppe : pas de foire cette année, mais du Hareng malgré tout

Chaque année en novembre les fêtes du harengs se multiplient sur la côté normande. Toutes ont été annulées en raison de la crise sanitaire. Mais à Dieppe, au coin d'une rue, il est possible de trouver du hareng grillé.
A Dieppe, à Lieurey, à Saint-Valery-en-Caux, au Tréport ou à Fécamp, au mois de novembre, il est de tradition de fêter le hareng. Un rendez-vous traditionnel qui remporte chaque année un grand succès.
L’année dernière, Dieppe avait accueilli plus de 150 000 personnes dont 65 000 touristes assure la Ville de Dieppe dans un communiqué.
 

Or, le protocole sanitaire imposé par l'État pour les grands événements interdit des rassemblements excédant 5000 personnes. Une contrainte insurmontable qui empêcherait le public, les restaurateurs, les déballants et les acteurs de la pêche locale de vivre pleinement la Foire aux harengs et à la coquille Saint-Jacques. « La Foire perdrait son âme et ce qui fait son authenticité, justifie Dominique Patrix, adjoint au maire en charge de la mer et de l'identité maritime. C'est une fête populaire, une fête des gens de mer. Nous ne voulons pas qu'elle se résume à un site grillagé, sans couleur et sans odeur. Alors dès maintenant, nous sommes projetés vers novembre 2021 et la prochaine édition. »



A Dieppe, à Lieurey, à Saint-Valery-en-Caux, au Tréport ou à Fécamp, au mois de novembre, il est de tradition de fêter le hareng. Un rendez-vous traditionnel qui remporte chaque année un grand succès.
L’année dernière, Dieppe avait accueilli plus de 150 000 personnes dont 65 000 touristes, assure la Ville de Dieppe dans un communiqué.

Or, le protocole sanitaire imposé par l'État pour les grands événements interdit des rassemblements excédant 5000 personnes. Une contrainte insurmontable qui empêcherait le public, les restaurateurs, les déballants et les acteurs de la pêche locale de vivre pleinement la Foire aux harengs et à la coquille Saint-Jacques. « La Foire perdrait son âme et ce qui fait son authenticité, justifie Dominique Patrix, adjoint au maire en charge de la mer et de l'identité maritime. C'est une fête populaire, une fête des gens de mer. Nous ne voulons pas qu'elle se résume à un site grillagé, sans couleur et sans odeur. Alors dès maintenant, nous sommes projetés vers novembre 2021 et la prochaine édition. »
Mais si ces fêtes ont été annulées, il est tout de même possible de trouver du hareng grillé.
C'est le cas à Dieppe où une responsable de brasserie trouvait inconcevable de ne pas en proposer aux dieppois.
 

Avec le confinement, le monde devient triste. On s'est dit que nous allions apporter un peu de bonheur avec du hareng. Comme ça, les Dieppois, s'ils n'ont pas la foire, ils auront tout de même du hareng grillé

Rachida Helluin, Brasserie "La cravache d'or"


A Dieppe reportage de Grégory Archiapati et Stéphane L'Hôte
 

Pour profiter de ces harengs grillés, il faut se dépêcher car la saison est courte. Elle s’achève bien souvent en janvier. Le hareng est un poisson migrateur qui après avoir passé la saison estivale en Ecosse et en Hollande vient choisir nos côtes pour trouver un peu de douceur en hiver.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
foires fêtes locales événements sorties et loisirs tradition culture pêche économie