• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le savoir-faire verrier au patrimoine immatériel de la France : une reconnaissance pour la vallée de la Bresle

Flacons de démonstration pour les vitrines de parfumeries fabriqués à Blangy sur Bresle (76). / © Judikaëlle Rousseau/France 3 Normandie
Flacons de démonstration pour les vitrines de parfumeries fabriqués à Blangy sur Bresle (76). / © Judikaëlle Rousseau/France 3 Normandie

Le savoir-faire des maîtres verriers au patrimoine culturel immatériel de la France : premier pas vers un classement à l'UNESCO et reconnaissance des métiers exercés dans la vallée de la Bresle en Seine-Maritime où sont produits 75% des flacons de luxe pour la parfumerie ou les spiritueux. 
 

Par Judikaelle Rousseau

Métiers d’art :

Le classement au patrimoine culturel immatériel ou PCI français reconnaît le savoir faire des artisans verriers. En France, 2 pôles perpétuent ces gestes ancestraux dans le Grand Est et la vallée de la Bresle (76) dont les entreprises se sont fédérées sous le nom de Glass Vallée. Dans cette vallée séparant la Normandie et les Hauts de France, les pratiques se perpétuent depuis la naissance de l’artisanat du verre au Proche Orient, 1500 ans avant JC. Malgré la mécanisation et l’industrialisation au XXe siècle, les artisans travaillent leur matière presque de la même façon qu’autrefois.

Aujourd’hui, l’automatisation permet de produire à grande échelle et la vallée de la Bresle est devenue le premier fournisseur mondial du flaconnage de luxe en parfumerie avec 60 entreprises et 7000 emplois directs. Le métier de verrier a  beaucoup évolué mais dans certaines entreprises comme chez Waltersperger à Blangy-sur-Bresle, le travail reste artisanal.
© Judikaëlle Rousseau/France 3 Normandie
© Judikaëlle Rousseau/France 3 Normandie

Des métiers peu connus

Stéphanie Tourres, la présidente de cette verrerie de 35 salariés espère que cette reconnaissance des métiers du verre va les valoriser auprès du grand public et susciter des vocations. En effet, les entreprises verrières ont parfois du mal à recruter et la formation souvent basée sur la transmission des savoirs en interne est longue. Ce classement au patrimoine culturel immatériel de la France va conforter la position de la vallée de la Bresle déjà reconnue au niveau international selon Valérie Tellier, la présidente de la Glass Vallée. Mais pour elle aussi, le focus porté sur les métiers et sur le territoire est le plus important.

Pour que les jeunes découvrent des métiers passionnants et avec du potentiel.

Verre en fusion / © Judikaëlle Rousseau/ France 3 Normandie
Verre en fusion / © Judikaëlle Rousseau/ France 3 Normandie


Classement à l’UNSECO ?

Les métiers du verre rejoignent au classement PCI français, la construction en pan de bois de Normandie ou le chêne d’Allouville-Bellefosse en Seine Maritime. Une étape obligatoire pour postuler au patrimoine culturel immatériel mondial de l’UNESCO. Pour le moment en Normandie, seuls le carnaval de Granville et la dentelle au point d’Alençon sont classés par l’organisation internationale.
 
Le savoir faire verrier au Patrimoine Immatériel de la France

A lire aussi

Sur le même sujet

Surf sur les vagues de la plage d'Etretat

Les + Lus

Les + Partagés