SNCF : le trajet Dieppe-Paris en 3 heures au lieu de 2h10, une nouveauté qui ne passe pas

Depuis une dizaine de jours, les trajets proposés à la vente par internet et au guichet sont plus longs. Ils ne prennent plus en compte une correspondance rapide entre l'intercités Paris-Rouen  avec un TER Rouen-Dieppe. Le député Sébastien Jumel s'insurge.
© Vincent Isore/P3

3 heures de trajet au lieu de 2 heures 10. Une attente pour correspondance en gare de Rouen de 40 minutes. 

"Que s’est-il passé pour que la durée de voyage s’allonge de 45 minutes en l’espace de quelques jours ?".
Le député de la circonscription de Dieppe Sébastien Jumel demande des explications au directeur général de la SNCF et à Hervé Morin.
 
Dernière minute
Le député Sébastien Jumel a été entendu.
Nous apprenons ce 29 novembre qu'il a reçu
l'engagement de la Région que la situation normale (2h10 de voyage) serait rétablie cette semaine. Il reste attentif à ces questions de correspondances.


Il cite cet exemple :   "le Paris-Dieppe, départ 16h48. L’information horaire pour l’arrivée est la suivante : 19h43. Il y a dix jours encore, pour un départ à la même heure, l’arrivée à Dieppe était à 18h58 !"

Sébastien Jumel a remarqué que la correspondance plus rapide (entre l'intercités  Paris-Rouen et le TER Rouen-Dieppe)  n'était plus proposée sur le site internet, l'appli et et plus annoncée à bord  des trains Rouen-Paris.

Le temps de correspondance était rapide (9 minutes) mais précise le député : 
"lorsque l’Intercités avait un retard modéré, en vertu de cette correspondance, le TER pouvait différer de quelques minutes son départ".

 
A l'heure des engagements pour l'environnement, cette régression fait désordre. Les élus Dieppois défendent d'ailleurs le rétablissement des trains directs entre Dieppe et Paris. Autre combat, la remise en service de la ligne Le Tréport-Abbeville.
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie trains régionaux