Des tableaux volés dans une église de Dieppe ramenés 2 ans plus tard de façon anonyme

L'église Saint-Jacques de Dieppe avec, en médaillon, l'une des œuvres volées et restituées : "Saint-Vincent-de-Paul soignant un malade". / © Jean-Claude Martin (et archives France 3)
L'église Saint-Jacques de Dieppe avec, en médaillon, l'une des œuvres volées et restituées : "Saint-Vincent-de-Paul soignant un malade". / © Jean-Claude Martin (et archives France 3)

Mystère à l'église Saint-Jacques avec la restitution de trois œuvres disparues depuis un vol de huit œuvres en 2017
 

Par Richard Plumet

La bonne nouvelle a été annoncée aux paroissiens dieppois ce dimanche matin (24 novembre 2019) par l'abbé Baranger, (curé de la paroisse Saint-Jean-Paul II de Dieppe)  pendant la messe à l'église Saint-Jacques.
 

Trois des huit œuvres volées dans la nuit du 6 au 7 novembre 2017 ont été restituées et vont pouvoir être à nouveau accrochées dans l'église.

Il s'agit de "L’Annonciation" de Drouet, de "La Vierge des Naufragés" (ou "Sainte-Thècle") de Lebaron et de "Saint-Vincent-de-Paul soignant un malade" de Anselma.

C'est une extraordinaire nouvelle !
Ces toiles font partie de notre identité et de notre histoire commune et leur disparition avait suscité une grande émotion non seulement chez les paroissiens mais chez les habitants dans leur ensemble. Un vaste élan de solidarité, porté notamment par le comité de sauvegarde des églises Saint- Jacques et Saint-Rémy, s'est mis en œuvre  pour remplacer les œuvres  disparues par d'autres créations artistiques. Nous avons à cœur de prendre soin de nos églises, cela vaut pour la pierre et la structure comme lorsque nous avons réparé puis reposé le lanternon mais cela vaut également pour les œuvres et le mobilier qui donnent vie à l'intérieur de l'édifice.

♦  Nicolas Langlois, maire de Dieppe

© Jean-Claude Martin
© Jean-Claude Martin
 

Un mystérieux et anonyme visiteur

Les circonstances du retour de ces toiles volées sont mystérieuses et, selon la ville de Dieppe "demeurent singulières", comme dans un scénario de film…

C'est le mois dernier (le 26 octobre 2019) que quelqu'un sonne à la porte du presbytère et demande à voir le curé de la paroisse.
"Un homme que je ne connais pas arrive devant moi", raconte l'abbé Jean-Baptiste Baranger, "et ne se présente pas : il m'explique qu'il veut rester anonyme".  

Il m’a remis trois des huit toiles dérobées à Saint-Jacques, il y a deux ans. Il m’a affirmé être étranger au vol et s’être fortuitement trouvé en possession de ces toiles. Lorsqu’il en a découvert la provenance, il a voulu les rendre.
♦ Abbé Jean-Baptiste Baranger, curé de la paroisse Saint-Jean-Paul II de Dieppe


La mairie de Dieppe précise avoir pris contact avec la police, car "si les cinq autres œuvres volées  n'ont pas encore été retrouvées, en revanche, ce rebondissement relance l'affaire et offre de nouvelles pistes aux enquêteurs…"
 

Appel aux dons pour la restauration des toiles

Les toiles rapportées, qui ont été roulées, sont fortement abîmées. Mais le curé de la paroisse garde espoir : 

C'est un homme qui s'est présenté à moi un samedi matin et m'a dit être en possession de trois des huit toiles volées il y a deux ans. Il a déposé les toiles au presbytère. J'ai bien reconnu les trois toiles.
Elles ont été abîmées. Manifestement elles ont  sans doute fait un séjour de plusieurs jours en extérieur. Et puis elles portent la trace du fait qu'elles ont été roulées.
L'état n'est pas très bon mais pas désespéré.

Il y a encore cinq toiles qui manquent et parmi elles une qui nous tient à cœur : une toile qui représente des marins en perdition en mer avec la Vierge Marie qui vient à leur secours. Pour les Dieppois, cette toile fait vraiment partie de notre vie, de notre quotidien…

♦ Abbé Jean-Baptiste Baranger, curé de la paroisse Saint-Jean-Paul II de Dieppe

Des tableaux volés dans une église de Dieppe ramenés 2 ans plus tard
VIDEO : Bérangère Dunglas et Olivier Flavien

 
A gauche : le tableau original. A droite : le tableau restitué
A gauche : le tableau original. A droite : le tableau restitué
 
Deux des 3 oeuvres restituées / © Abbé Jean-Baptiste Baranger
Deux des 3 oeuvres restituées / © Abbé Jean-Baptiste Baranger

L'état des œuvres ramenées est préoccupant. Dans un message publié sur Facebook, la paroisse dieppoise lance un appel aux dons pour financer les travaux de restauration, nécessaires avant leur retour dans l'église. :

"Les trois toiles restituées ont souffert, mais à première vue, ne semblent pas irrémédiablement détériorées. Une restauration de ces œuvres est nécessaire. 
Ces œuvres sont à nous et elles ont besoin de nous : élus, collectivités, associations, mécènes, entreprises, citoyens de Dieppe ou d’ailleurs, à nous tous nous pouvons réparer ce qui a été abîmé. 
En participant à la restauration de ces toiles nous pouvons laisser notre marque dans l’histoire de l’église saint Jacques."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus