• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Hissé à 30 mètres de haut, le campanile a retrouvé le toit de l'église St Jacques de Dieppe

Le lanternon de 20 tonnes "réceptionné" par les artisans sur le toit de l'église Saint-Jacques / © France 3 Normandie
Le lanternon de 20 tonnes "réceptionné" par les artisans sur le toit de l'église Saint-Jacques / © France 3 Normandie

Ce 25 septembre, les dieppois sont venus assister au retour du beau campanile en chêne au sommet de l'église Saint-Jacques. Il avait été retiré il y a 4 ans et était posé au sol. Le chantier a été béni au sens propre et figuré. Le campanile de 20 tonnes a retrouvé les cieux.

Par Sylvie Callier


En 15 minutes, l'église Saint-Jacques de Dieppe a retrouvé sa silhouette élancée.  Une grue de 400 tonnes a hissé cette merveille en chêne. Le campanile (ou lanternon) a retrouvé sa place. Il fait 10 mètres de haut, 20 tonnes et culmine à 30 mètres du sol. 

En 2015, il avait été déposé dans l'urgence. La charpente qui le soutenait s'affaissait.  La restauration du lanternon et de sa base a coûté 700 000 euros. L'église nécessite des travaux  importants et coûteux. Un comité de sauvegarde et la fondation du patrimoine veillent sur ce monument gothique du XIIe siècle.

Le lanternon a aussi bénéficié de 9000 euros du premier loto du patrimoine en 2018.
 

Il faut bien prendre les cotes (mesures), avoir une équipe bien réglée, ayant l'habitude de faire ce genre d'opération et des conditions météo idéales, pas trop de vent

 
A Dieppe, le lanternon de l'église St Jacques hissé sur le toit
Reportage de G. Archiapati et O. Flavien
 
Les charpentiers guident la grue pour positionner le lanternon au centimètre près / © France 3 Normandie
Les charpentiers guident la grue pour positionner le lanternon au centimètre près / © France 3 Normandie

Pour fêter le retour du campanile, un concert sera donné le 4 octobre à l'église Saint-Jacques. L'orchestre à cordes de la Garde Républicaine jouera.

A lire aussi

Sur le même sujet

Manger Bio et local, c'est l'idéal

Les + Lus