Les zones de risques autour de Paluel et Penly étendues

Le nouveau périmètre des plans particuliers d’intervention des centrales nucléaires (PPI) de Penly et Paluel seront adoptés avant la fin de l’année.  200 000 personnes vont devoir acquérir la « culture du risque » contre 50 000 actuellement.

 

Centrale nucléaire de Penly
Centrale nucléaire de Penly © Stéphane L'Hôte
Connaissez-vous les PPI ? Les Plans Particuliers d'Intervention. Ces dispositifs ont été mis en place par l'Etat et les communes pour faire face aux risques notamment nucléaires. Ils ne concernent que certaines zones du territoire.
Mais les pouvoirs publics ont décidé d'étendre ces zones. Le périmètre de sécurité autour des centrales nucléaires françaises va passer de 10 kilomètres à 20 kilomètres. Dorénavant 200 000 personnes sont concernées contre 50 000 lors du précédent plan particulier d'intervention.
 


Selon Greenpeace, lors du dernier accident nucléaire de Fukushima en 2011 l'impact radiologique a été mesuré dans un rayon de 100km.

Le reportage à Veules-les-Roses, désormais inclus dans la zone de Grégory Archiapati et Judikaëlle Rousseau : 

avec les interventions de 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement société sécurité