En Seine-Maritime, Renault recrute 205 personnes en CDI pour ses usines à Cléon et Sandouville

Publié le Mis à jour le
Écrit par Myriam Libert

Renault a annoncé le recrutement de 105 personnes en CDI sur le site de Sandouville, près du Havre, pour le second semestre 2022 et 100 personnes sur le site de Cléon. De nouveaux collaborateurs pour de nouveaux défis, dans la production à grande échelle de véhicules électriques.

L'annonce a été faite par la direction de Renault Cléon ce jeudi 23 juin, à l'occasion du Comité social et économique. "C'est avec une grande joie que nous annonçons l'embauche de 100 personnes en cdi, c'est une excellente nouvelle pour l'usine et pour le bassin d'emplois" a déclaré Thomas Denis, le directeur du site.

De nouveaux modèles électriques

De nouveaux talents qui viendront soutenir l'ambition de Renault de transformer le site, l'emploi et les compétences sur la voie de la mobilité électrique. D'ici à 2025, 9 nouveaux véhicules seront produits en France, dont une majorité 100% électrique.

Renault Cléon aura la charge de développer le moteur électrique de nouvelle génération, ainsi que le futur moteur kw.

Les postes proposés en CDI concerneront principalement des opérateurs de fabrication, et s'adresseront à de jeunes diplômés titulaires d'un Cap ou d'un Bep, mais aussi à des profils plus expérimentés. La direction du site rappelle aussi son engagement dans la mixité des embauches.

Les modalités du recrutement seront connues courant juillet.

105 postes à Renault Sandouville

105 personnes vont être également recrutées en CDI sur le site de Sandouville, près du Havre, pour le second semestre 2022. En pointe de Caux, ces embauches visent à répondre au carnet de commande qui explose. 154 000 véhicules ont été commandés pour 2023, c'est quasiment 20 000 de plus que pour cette année.

Une équipe de nuit va être créer pour répondre à cette demande.  

"On peut dire qu'on est quasiment le site numéro 1 en terme de véhicules utilitaires en France mais aussi en Europe ! Tout ça, ça paie aujourd'hui et je pense que c'est bon signe pour l'avenir et la pérennité à moyen terme, et pourquoi pas à long terme du site de Sandouville !", indique Fabien Gloaguen, responsable syndical FO Renault Sandouville.

"La direction a indiqué qu'il s'agissait d'une première vague de recrutement. On espère que d'autres vont suivre."