Les falaises d'Etretat bientôt labellisées ? Quelles conséquences pour les agriculteurs ?

Le classement du territoire de 13 communes du littoral de Seine-Maritime comme  "Grand site de France " aura des conséquences

VIDEO : le reportage France 3 Le Havre-Baie de Seine de Gwenaëlle Bron et Hervé Guiraudou avec les interviews de 
  • Bernard Dherbécourt, de la Ferme du Valaine à Etretat
  • Edith Hanin, agricultrice à La Poterie
  • Jacques Delattre, président de l’association des paysans du site des Deux-Caps (Pas-de-Calais) 
  • Florence Thibaudeau-Rainot, conseillère départementale de Seine Maritime

Une superposition de réglementations ?

Un afflux de visiteurs sur les terres agricoles voisines du littoral et de ses célèbres falaises, cette perspective est diversement envisagée dans le monde agricole concerné par une éventuelle labellisation des 13 communes situées autour d'Etretat, de Fécamp à Saint-Jouin-Bruneval.

Si certains se réjouissent (c'est le cas de ceux qui transforment et vendent à la ferme leur production), d'autres s'inquiètent des futures contraintes et d'aménagements supplémentaires qui devront obligatoires. Sans parler de plusieurs réglementations qui pourraient se superposer…

Et dans le Nord ?

Pour éclairer les esprits et répondre aux questions, une délégation d'agriculteurs du Nord de la France a été invitée à rencontrer les Cauchois.

Les Nordistes ont évoqué leur expérience : leurs terres ont été classées Site de France il y a 6 ans.