Qui en veut aux chariots des supermarchés de Fécamp ?

Les roues se bloquent normalement au delà d'un périmètre. / © France 3 Toulon
Les roues se bloquent normalement au delà d'un périmètre. / © France 3 Toulon

En quelques jours des dizaines de chariots ont été incendiés
 

Par Richard Plumet

A Fécamp la police enquête après plusieurs affaires d'incendies volontaires commis sur les parkings de grandes surfaces.

Premier hypermarché visé : le "Leclerc" de Saint-Léonard, sur les hauteurs de Fécamp. Dans la nuit du 16 au 17 décembre 2019 (dans la nuit de lundi à mardi dernier), vers minuit, 120 chariots (des modèles en plastique) ont été découverts en train de brûler.
 

Quelques jours plus tard, c'est près du centre-ville, sur le parking du "Carrefour" de la rue Charles Leborgne que police et pompiers sont appelés. L'incendie, selon une source policière, a eu lieu, en pleine nuit ce mercredi matin (18 décembre) à 1h45. Un abri et 35 chariots ont été détruits par le feu.

D'après nos confrères du quotidien régional Paris-Normandie, il y aurait eu un troisième incendie volontaire au tout début du mois de décembre détruisant 28 chariots de l'hyper Carrefour. 


Investigations en cours 

Les enquêteurs du commissariat de Fécamp, qui recherchent le ou les incendiaires, vont devoir déterminer pourquoi ces hypermarchés sont visés et pourquoi précisément les chariots ?  S'agit-il d'une secte dont les membres ont décidé d'immoler le chariot comme symbole de la société de consommation ?

► Précisons que nous parlons ici de "chariot de supermarché" et que nous ne citons pas le nom de la marque déposée par une entreprise alsacienne qui fabrique la plupart de ces chariots. Entreprise très pointilleuse quant à l'utilisation et/ou à la citation  de sa marque.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus