Gilets jaunes : le point sur la mobilisation en Normandie

Cinq jours après l'allocution d'Emmanuel Macron, les gilets jaunes se sont donnés rendez-vous à Paris pour l'acte V. En Normandie, les points de blocage restent nombreux. Mais d'après les différentes préfectures, la mobilisation semble moins dense que les semaines passées.

En Seine-Maritime


D'après la Préfecture de Seine-Maritime, la mobilisation dans le département était moitié moins importante que la semaine dernière . Les services de l'Etat refusent de communiquer des chiffres sur le niveau de participation mais parlent d'individus "peu nombreux, déterminés voire vindicatifs".

Ainsi, sur le Pont de Brotonne, le blocage, qui était jusqu'à présent filtrant, a été bloquant ce samedi matin, jusqu'à ce que les forces de l'ordre interviennent pour déloger les manifestants.

Sur Twitter, la Préfecture de Seine-Maritime annonçait en milieu de matinée le déblocage de plusieurs zones commerciales de Seine-Maritime.
 
Des opérations de déblocage qui ont donné lieu à 6 interpellations à Barentin et une arrestation à Mont-Saint-Aignan. A Tourville-la-Rivière, toujours selon la préfecture, des gilets jaunes se sont introduits dans la galerie commerciale, dont ils ont été évacués.
 



A Saint-Etienne-du-Rouvray, sur le rond-point des vaches, ils étaient une cinquantaine en début de matinée à maintenir un barrage filtrant. Grégory Thélu et Stéphane L'Hôte sont allés à leur rencontre. Pour les gilets jaunes, le compte n'y est pas. 

C'est donner pour mieux reprendre. Ce ne sont pas des vraies mesures

 réagit une manifestante 5 jours après l'allocution du Président de la République.
 


Au Havre, les gilets jaunes ont tenté d'après la préfecture de bloquer le terminal du Britanny Ferries mais ils ont été délogés. 600 personnes ont également défilé dans la ville. 18 ont été interpellées.

A Rouen, 200 gilets jaunes se sont donnés rendez-vous en début d'après-midi pour une manifestation. 8 individus ont été arrêtés.
 


Enfin, à Dieppe et à Fécamp, toujours d'après la même source, les manifestants sont peu nombreux mais toujours présents ce samedi matin.

La préfecture de Seine-Maritime rappelle que depuis le début du mouvement les forces de l'ordre ont procédé à 304 interpellations. 51 blessés sont à dénombrer.

Dans l'Eure

En fin de matinée, la préfecture de l'Eure parlait d'une mobilisation qui se déroule dans le calme et qui n'a donné lieu à aucune interpellation.

Les points de blocages se situent à :
  • Pont-Audemer
  • Brionne
  • Fleury-sur-Andelle
  • Nonancourt
  • Gaillon
  • Saint-Germain-Village
  • Les Andelys
 

Dans le Calvados


A Caen, c'est sur la place du Théâtre que les gilets jaunes s'étaient donné rendez-vous ce samedi matin. Le froid et la pluie n'ont pas découragé les plus irréductibles même si en début de manifestation, les effectifs semblaient minimes. 
 Vidéo JY Gelebart

Au plus fort du cortège, ce sont finalement près de 300 manifestants qui se sont rendus à la Préfecture. Les mesures annoncées et le discours du président n'ont pas du tout convaincu les manifestants et ils l'ont fait savoir. Dans leurs slogans, beaucoup réclament même le départ du chef de l'Etat.

Les gilets jaunes du Calvados ont prévu de se disperser aux quatre coins de l'agglomération caennaise cet après midi, avec en ligne de mire, les centres commerciaux. Ce matin, des gilets jaunes bloquaient les accès aux centres commerciaux en périphérie de Caen. Les CRS sont intervenus pour débloquer la route de Mondeville. 
   
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité