• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A 91 ans, elle est agressée sexuellement dans sa résidence médicalisée de l'EHPAD Les Escales

© PASTEUR ©Vincent Charpentier
© PASTEUR ©Vincent Charpentier

Un cas de suspicion d'agression sexuelle au sein de l'EPHAD les Escales. Une femme de 91 ans aurait subi des attouchements de la part d'un autre pensionnaire. Une plainte a été déposée par la famille de la victime. Un préavis de grève a été déposé par la CGT pour manque d'effectifs.

 

Par Catherine Lecompte

Les faits se seraient déroulés samedi 13 juillet 2019 entre 17 h 30 et 18 h. Une personne, âgée de 91 ans, aurait été victime d’une agression sexuelle au sein de l’Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) Les Escales au Havre, de la part d’un autre patient de l’établissement.

D'après la famille de la victime présumée qui réside aux Escales depuis neuf ans, " C'est un membre du personnel hospitalier de la résidence médicalisée Pasteur qui entendant des cris, est intervenu dans sa chambre. Il a surpris son agresseur qui s’y était introduit ".
La nonagénaire, qui ne peut plus s’exprimer et qui est en partie paralysée, a été transportée par une équipe du Smur aux urgences gynécologiques de l’hôpital Jacques Monod.

Selon sa famille qui a déposé plainte pour « agression sexuelle sur une personne vulnérable », elle aurait subi des attouchements alors qu’elle était allongée sur son lit. 
Une enquête de police est en cours. Le personnel de la maison de retraite devrait être entendu.

Des effectifs trop réduits en EHPAD 

Selon Isabelle Gérard, la directrice par intérim des Escales, l’auteur présumé des faits n’est plus présent au sein de la structure. Il souffrirait de troubles cognitifs et a été placé depuis dans une structure spécialisée.

« Au vu de ses troubles, il ne s’agirait pas d’une agression délibérée. Nous déplorons bien évidemment cette agression et avons mis en place un accompagnement pour les proches de la victime qui ont été accueillis par notre personnel soignant.
Pour nos agents, une cellule psychologique a été mise en place. Mais il faudrait des unités spécialisées pour ce type de patients, ce qui est difficile faute d'effectifs. C'est une question de moyens, une question politique » 

Comme le veut la procédure, l’agression a été déclarée à l’Agence Régionale de Santé de Normandie. 

Ces faits interviennent dans une période où les personnels des maisons de retraite et des services d’aide à domicile font grève pour dénoncer un manque de moyens et de sous-effectifs au sein des Ehpad. Un CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) extraordinaire s’est d’ailleurs réuni, le 17 juillet au sein de l’Ehpad Les Escales, pour évoquer ces problèmes.

À l’appel du syndicat CGT, une partie du personnel de la structure en grève, s'est rassemblée entre 13h et 14h devant l'établissement aujourd’hui, notamment pour dénoncer les manques d’effectifs.

Le compte rendu des faits avec Hervé Guiraudoux sur place
 
Une nonagénaire agressée sexuellement dans un EHPAD du Havre

Sur le même sujet

Didier Guillaume :

Les + Lus