Ecran géant à la coupe du monde de foot : Caen plutôt favorable, pas le Havre et Rouen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Quentin Bral .

Comme Paris, Lille ou Strasbourg, Rouen a décidé de boycotter la Coupe du monde de football au Qatar. Le Havre aussi, pour l'instant. Caen pourrait se laisser tenter par un écran géant, si les Bleus atteignent les huitièmes de finale.

Les Rouennais comme les Havrais suivront le coup d'envoi de la coupe du monde depuis leur salon ou un bar, mais certainement pas autour d'un écran géant. Ce matin, le maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol a assuré sur Twitter qu'aucun match de la Coupe du monde au Qatar ne sera diffusé dans l'espace public, souhaitant respecter les valeurs sociales et écologiques de son groupe. 

Au Havre, rien ne change. Comme les éditions précédentes, il n'y aura pas de projection sur grand écran, mais cette décision pourrait être reconsidérée. 

Une lueur d'espoir pour les Havrais ?

Selon une source proche de la mairie, si la ville ne met jamais en place ce type d'infrastructure, c'est pour "favoriser la fréquentation des cafés et des bars". Malgré tout, la question pourrait se poser si les Bleus atteignaient les demi-finales du mondial. La météo sera aussi l'un des facteurs déterminants dans la réflexion, car ce dispositif en novembre-décembre ne s'organise pas de la même manière que lorsqu'elle a lieu en plein été, surtout lorsque l'on connaît les intempéries havraises. 

Caen favorable à un écran géant mais temporise 

Du côté du Calvados, la municipalité de Caen ne souhaite pas priver ses habitants de cet événement populaire. Aristide Olivier, maire adjoint en charge du sport, insiste. 

L'attribution de la Coupe du monde au Qatar s'est faite il y a des années, je n'ai pas en mémoire un quelconque boycott. Tout le monde se réveille à deux mois de l'échéance. J'aurais préféré que l'on s'insurge tous à ce moment-là.

Aristide Olivier, maire adjoint aux sports de Caen

L'adjoint appuie sur le fait qu'il ne "valide évidemment pas le choix du Qatar". Pour le moment, la décision finale n'a pas été prise quant à l'installation d'un écran géant. "Cela dépendra du parcours des Bleus. On y pensera s'ils rejoignent les huitièmes de finale." C'est donc plutôt un "oui" pour le moment. Si "fan zone" il y a, ce sera en intérieur. "Parc expo, Zenith, Palais des sports, on ne sait pas encore. La décision peut se prendre en une semaine", souligne Aristide Olivier. 

Le premier match de l'équipe de France, tenante du titre, se jouera le 22 novembre prochain, face à l'Australie. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité